ShareThis

06 mars 2011

Tron, l'héritage, de Joseph Kosinski

Film américain de Joseph Kosinski, sorti le 9 février 2011, avec Jeff Bridges, Garrett Hedlund.

L’histoire : Sam Flynn, 27 ans, est le fils expert en technologie de Kevin Flynn. Cherchant à percer le mystère de la disparition de son père, il se retrouve aspiré dans ce même monde de programmes redoutables et de jeux mortels où vit son père depuis 25 ans. Avec la fidèle confidente de Kevin, père et fils s'engagent dans un voyage où la mort guette, à travers un cyber univers époustouflant visuellement, devenu plus avancé technologiquement et plus dangereux que jamais...

Mon avis : Il s’agit ici plus d’un film pour les nostalgiques de celui de 1982 que d’une nouvelle aventure : le scénario est disons le franchement nase, les images sont certes bien mieux lasérisées que l’opus original (forcément, maintenant on sait le faire depuis longtemps) mais surtout elles abusent beaucoup du glossy. Tout ceci en fait un film pas terrible : là où Tron était novateur et est devenu culte, Tron l’héritage, 28 ans après et même en images 3D ne l’est pas. Matrix est passé par là tout de même ! Et puis, les répliques à la gloire de l’open source et de l’esprit d’équipe, la tête de Jeff Bridges qui apparaît comme Jésus dans son disque… c’est un peu too much !
La bande son est assurée par Daft Punk, avec un clin d’œil dans la boite de nuit de Zuse à leur costume de scène.
On notera un gros problème au niveau des sous-titres (et peut être également du doublage pour ceux qui l’on vu en français) : en anglais, on parle de « user » qui se traduit par « joueur » et non « concepteur ».
Ne boudons pas notre plaisir, ça reste visuellement beau, et ça se laisse regarder (Garrett Hedlund notamment, même si les garçons préfèreront les demoiselles qui l’habille en joueur). C’est, je le répète, surtout pour les nostalgiques du premier. Pour les autres, passez votre chemin, il n’y a rien d’autre que l’image, et je ne pense pas que ça vaille le déplacement.

2 commentaires :

Cachou a dit…

Eh bien ton article (et sa conclusion) viennent à point. Beaucoup de monde semble apprécier ce film - malgré son mauvais scénario, cette constatation est une constante - pour ses effets visuels époustouflant, du coup j'hésitais à y aller ce matin (car il ne passe plus qu'à la séance de 11h du dimanche). Mais là, je n'ai plus envie, parce que je n'ai découvert le premier qu'il y a quelques mois et que je n'ai pas accroché...

Petite Fleur a dit…

Ravie de voir que je sers à quelque chose :-) Mais effectivement, si tu n'as pas accroché le premier (que je n'ai pas encore revu d'ailleurs), rien ne sert d'aller voir celui-ci à mon sens.