ShareThis

11 février 2012

2 filles sur le toit [Alice Kuipers]

L'auteur : Née en 1979 à Londres, Alice Kuipers est une auteur anglaise, vivant au Canada.

L'histoire : Sophie voudrait oublier que sa grande sœur est morte. Pas facile quand tout le monde ne cesse de vous demander si ça va. Sa mère s’isole des heures entières, sa meilleure amie Abigail préfère faire la fête et parler de garçons plutôt que de rester avec Sophie. La jeune fille se réfugie alors dans ses souvenirs de la vie d’avant, quand sa sœur était encore là et qu’elles n’étaient que deux filles ordinaires qui discutaient sur le toit. Jusqu’au jour où Sophie est obligée de se confronter à la tragédie de l’été passé, pour pouvoir enfin regarder vers l’avenir…

Mon avis : Ce livre est touchant et émouvant bien sûr. Très vite, au travers de ce journal intime de Sophie Baxter, une jeune adolescente dont la sœur n’est plus là. Doux euphémisme qui se fait jour au fur et à mesure que le lecteur découvre qu’Emily n’est pas partie, elle est morte. Les circonstances de ce décès, au final peu importantes, se feront jour à la toute fin du roman, lorsque Sophie commencera à faire son deuil et sera en mesure de raconter. Car avant d’en arriver là, Sophie ne veut rien dire, veut oublier ce qui s’est passé et vivre comme avant. Mais des crises d’angoisse surgissent sans prévenir. Elle se sent différente. Les préoccupations de ses anciennes amies lui échappent totalement, comme si elle était dans un autre monde. Comment affronter alors le quotidien : bus, lycée, sortie entre ami(e)s, premières amours ?
Ceci dit, je suis restée en retrait car cette écriture, pourtant juste et simple, comme le mérite le sujet, m’a semblé tout de même trop adolescente. Est-ce voulu de la part de l’auteur qui prend le parti de sa narratrice ? Je ne sais pas. En tout cas, je n’ai pas réussi à entrer complètement dans l’histoire, qui m’a semblé rester au final très superficielle quant au sujet. Peut-être ai-je oublié au cours de ma lecture qu’il s’agissait d’un livre pour adolescents. Pour ce public, ce sera davantage un bon livre que pour moi. L’auteur n’en fait pas trop (même si le coup de l’amie boulimique, c’est un peu facile), ne vire pas dans le pathos et ne tente pas de vous tirez une larme à chaque page. L’errance de Sophie pour se retrouver et se construire une nouvelle vie reste réaliste.
En bref, pourquoi pas pour d’autres, mais pas pour moi.

6 commentaires :

Mango a dit…

Dommage! C'est le même reproche de légèreté frisant le superficiel que je reproche à beaucoup de livres pour ados mais parfois pour adultes aussi. Tant qu'à faire mieux vaut encore la chick-lit, au moins on est prévenu!

Clara a dit…

Je l'ai lu sans déplaisir mais de là à le relire... non.

Alicia a dit…

Il ne m'attire pas des masses celui là.. En plus la couverture me rappelle trop celle de "Tu es moi" !

Petite Fleur a dit…

@ Mango : moi, je leur reproche d'être tous écrits sur le même moule à partir du moment où une nouveauté fonctionne, un peu comme un Harlequin : une fois la recette trouvée, on décline à l'infini. C'est un peu lassant.

@ Clara : pas sure qu'il me laisse un grand souvenir.

@ Alicia : je ne connais pas celui dont tu parles.

leiloona a dit…

Ah j'avais bien aimé, tout comme son précédent livre. Une certaine sensibilité se dégage de sa prose.

Freelfe a dit…

Un livre que j'ai beaucoup envie de lire ! Dommage que tu n'es pas aimé ! Mais merci pour ton avis, je ne serais pas surprise si je n'accroche pas comme ça ^^