ShareThis

14 mars 2012

Dessine-moi un Parisien [Olivier Magny]

L'auteur : Olivier Magny a créé sa société de dégustations de vin. Pur Parisien, il tient un blog sur les travers de ses compatriotes jusqu'à ce qu'une maison d'éditions lui propose d'en faire un livre.

L'histoire : Parisien ? Une insulte pour certains, un Graal pour d'autres. Qu'il soit origine ou destination, Paris c'est sûr façonne ses habitants. Olivier Magny propose ici une plongée dans le monde étrange des Parisiens et nous donne enfin de bonnes raisons de les aimer ou de les détester. Au programme : mauvais esprit et auto dérision portés par un auteur 100% parisien.

Mon avis : Comme tous les recueils de ce genre, il y a du bon et du moins bon ici. Alors oui, je me suis reconnue, moi ou des amis proches, comme par exemple sur le chapitre consacré aux sushis parlant de la rue Saint Anne (après tout, je travaille tout près !). D'autres fois, j'ai reconnu le comportement de certains collègues. Donc, j'ai rigolé plus d'une fois, car il y a ici du second degré et une dose d'humour incontestable, non dénuée d'attachement d'ailleurs à ces gros râleurs de Parisiens. Que ce soit sur la façon de les voir au ski (pas sur les pistes, mais à la buvette avec le vin chaud), en "p'tits week ends" ou encore dans leur façon de s'habiller (tout en noir) ou leur rapport aux transports en commun et au métro en particulier. L'auteur arrive à extraire l'essence même du Parisien. D'autres fois, il arrive tout simplement à être drôle, mais peut être pas spécifiquement Parisien (comme le chapitre sur les tomates cerises).
Pour d'autres chapitres, je n'ai tout simplement pas vu l'intérêt : l'amour du jardin du Luxembourg (ah bon ?), le rapport au dimanche, l'envie de New York... Ou encore quelques considérations tirant sur le politique qui font un peu "tâche". Est-ce du à l'origine du livre, des articles de blog en anglais, destinés à croquer parfois à l'excès le Parisien. C'est parfois assez agaçant quant aux raccourcis pris.
Alors, vous l'aurez compris, pendant ma lecture j'ai oscillé entre réel amusement et agacement. Cela dépend de chaque chapitre et de chaque lecteur je suppose. Au final, une lecture amusante pour les transports en commun parisiens !

1 commentaires :

Alex Mot-à-Mots a dit…

Peut-être un peu trop parisien. A voir.