ShareThis

17 mai 2012

Bon rétablissement [Marie-Sabine Roger]


Bon rétablissement est le 3e livre de Marie-Sabine Roger que je lis, après La tête en friche et Vivement l’avenir. Et en plus, j'ai eu la chance de pouvoir obtenir une dédicace.

L'histoire : « Depuis que je suis là, le monde entier me souhaite bon rétablissement, par téléphone, mail, courrier, personnes interposées. Par pigeons voyageurs, ça ne saurait tarder. Bon rétablissement. Quelle formule à la con ! » « Veuf, sans enfants ni chien », Jean-Pierre est un vieil ours bourru et solitaire, à la retraite depuis sept ans. Suite à un accident bien étrange, le voilà immobilisé pendant des semaines à l’hôpital. Il ne pouvait pas imaginer pire. Et pourtant, depuis son lit, il va faire des rencontres inattendues qui bousculeront son égoïsme…

Mon avis : Maintenant, je ne lis même plus la 4e de couverture lorsque je vois un roman de Marie-Sabine Roger. Je sais que sa plume me plait, alors j’adopte sans me poser de question. Et encore une fois, j'ai bien fait. Car, malgré des sujets par toujours très roses, l'auteur sait faire sourire et rire, sait rendre ses personnages pourtant terriblement humains et bourrés de défauts aussi terriblement attachants.
C'est le cas de Jean-Pierre, veuf, sans enfant, presque sans famille si ce n'est un frère avec qui il n'a que peu d'atomes crochus, qui se retrouve à l'hôpital suite à un plongeon dans la Seine dont il a été sauvé in extremis. Suicide ? Accident ? Il ne se souvient pas des circonstances. Mais son séjour va lui permettre d'analyser son quotidien dans sa chambre. Il en profite aussi pour se remémorer sa vie avec un sens de la formule qui fait mouche à chaque fois. Refusant de s’apitoyer sur son sort, il ouvre les yeux et son cœur, malgré son côté bourru et bougon.
Attachants, c'est aussi le cas des personnages secondaires : Maxime, le jeune flic dont les fréquentes visites cache un désarroi profond de ne pas avoir pu accompagner la mort de son propre père ; Camille, le sauveteur de Jean-Pierre, qui est étudiant et n'a d'autre choix que de faire le tapin pour pouvoir survivre ; Maëva, jeune adolescente de 14 ans et future maman.
C'est juste, touchant, pas mélodramatique. C'est une bulle d'air et de tendresse. Marie-Sabine Roger a un talent fou pour croquer avec sincérité des êtres humains en qui le lecteur a tellement de plaisir à se retrouver. Je ne peux que vous conseiller cette lecture. Ne vous posez aucune question, lisez le, tout simplement.

5 commentaires :

Clara a dit…

Un très bon livre juste, touchant, drôle et triste rempli d'humanité!

Alex Mot-à-Mots a dit…

J'aime beaucoup la plume de cette auteure.

Manu a dit…

Une romancière que je dois découvrir.

Valérie a dit…

Ah flûte, pas un billet négatif et moi qui n'ai pas aimé!

Isa a dit…

Il faut absolument que je le lise. J'ai tellement aimé "La tête en friche" !!!