ShareThis

07 mai 2012

Louvre #1 : La Vierge au chancelier Rolin

La Vierge du chancelier Rolin, ou Vierge d’Autun, peinte par le peintre primitif flamand Jan van Eyck pour Nicolas Rolin, alors chancelier du duc de Bourgogne, est un tableau conservé au Louvre.



Il s'agit d'une conversation sacrée entre personnages divins et un personnage terrestre, mettant en avant son prestige et sa richesse. Rolin ne semble pas particulièrement recueilli, même s’il est mains jointes. Il n’est pas présenté comme inférieur à la Vierge, il est d’ailleurs de la même taille qu’elle.
La symétrie est assez saisissante : d’un coté le divin, de l’autre le profane. C’est d’autant plus frappant que la construction du tableau est réalisée autour de fuyantes convergeant toutes sur la montagne au cœur du paysage.
Ce que j’aime particulièrement dans ce tableau c’est : 
- la richesse des détails, 
- le fin ciselé de la couronne de la Vierge, 
- les ailes colorées de l’ange, 
- l’opposition entre la richesse et le bouillonnement de la ville en fond de tableau et la simplicité et le calme de la conversation qui se déroule sous nos yeux, 
- la douceur des teintes utilisées. 
Je trouve par contre l’enfant Jésus très moche, avec une tête de vieillard.