ShareThis

26 mars 2013

Le mur invisible, de Julian Roman Pölsler

Film germano-autrichien de Julian Roman Pölsler, sorti le 13 mars 2013, avec Martina Gedeck.

L'histoire : Une femme se retrouve seule dans un chalet en pleine forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s’être pétrifiée durant la nuit. Tel un moderne Robinson, elle organise sa survie en compagnie de quelques animaux familiers et s’engage dans une aventure humaine bouleversante.

Mon avis : Voici un film poétique, inquiétant et anxiogène par la situation qui ne trouvera pas d'explication. J'ai pensé à une sorte de La route en vase clos, ou encore bien sûr à Robinson Crusoé.
On commence avec une petite pointe de fantastique avec l'apparition de ce mur, invisible, qui sépare cette femme du reste du monde, comme pétrifié. On retrouvera ce rappel fantastique avec le couple âgé comme figé ou avec la voiture encastrée dans le vide. Par opposition, la musique diffusée par la voiture est un rappel du monde habituel, tel que nous le connaissons nous. Tout le reste est un monde nouveau pour la femme. Elle va devoir composer avec la nature, apprendre à survivre, grandement aidée dans cette tache par les animaux : son chien Lynx, sa vache Bella et son chat.
Petit à petit, on fait un virage dans la philosophie et on réfléchit à la nature de l'homme, à son comportement au-delà du bestial qui le pousse à tout détruire, à sa  place dans l'univers.
Le film n'est pas dénué de quelques défauts : d'où vient cet homme qui remet en question l'univers qu'elle s'est créé alors qu'elle a exploré toutes les limites de son monde ? Quelle nécessité de pendre le cœur de ce chevreuil pour qu'il gèle ? (On pourrait y voir un symbole de son cœur à elle, mais le spectateur aura déjà compris tout ça tout au long du film). On trouvera quelques longueurs aussi.
C'est au final un film dérangeant et intéressant qui pousse à la réflexion. Portée par la voix off et de très beaux paysages, l'histoire met en valeur le propos de faire revenir l'Homme à la Nature. Un vrai ovni par rapport aux films qu'on peut voir en ce moment.