ShareThis

28 novembre 2014

Un automne à River Falls [Alexis Aubenque]

Plus d'un an et demi après 7 jours à River Falls, je lis enfin le deuxième tome de la série River Falls d'Alexis Aubenque. À l'origine, c'est ce tome-ci qui a rejoint ma PAL en premier.

L'histoire : En ce début d'automne, deux assassinats commis coup sur coup viennent troubler la tranquillité toute relative de River Falls, déjà ébranlée par un sordide fait divers quelques mois plus tôt.

Le premier crime fait grand bruit : Robert Gordon, un brillant avocat, philanthrope à ses heures, est retrouvé électrocuté dans le jacuzzi de sa luxueuse demeure, sur les hauteurs de la ville. Le même jour, le corps d'un SDF, roué de coups et jeté dans la rivière, arrive à la morgue sans susciter beaucoup d'émoi.

A priori, aucun lien entre les deux affaires. L'enquête est confiée au shérif Mike Logan, épaulé par sa compagne, la célèbre profileuse Jessica Hurley.

Une plongée inquiétante dans les noirceurs de l'âme humaine.

Mon avis : Je dois avouer que je ne me souvenais guère de ma lecture de 7 jours à River Falls. Et je pense que cette lecture-ci ne me laissera guère davantage de souvenir.

La facture est assez classique : deux histoires apparemment bien différentes qui vont en fait se retrouver liées, le tout mené dans une petite-mais-pas-trop (puisqu’elle a une université) ville, un couple d’enquêteurs amoureux mais qui s’engueulent mais sont des pro, des étudiants qui font du sport ou sont gros et les étudiantes qui sont des bombasses… Ce qui m’a davantage intriguée c’est le lien possible avec l’histoire des deux frères Stuart et Kyle et avec celle, assez tardive de la petite Heather.

Les ingrédients sont pourtant là pour faire un polar réussi, même sans originalité. Mais un style caricatural et des personnages vraiment stéréotypés gâchent tout. Comme pour le premier opus, sans pour autant être pénible à lire, c’est trop convenu et cliché pour vraiment susciter un réel enthousiasme. Je le prenais dans le RER sachant qu’il allait parfaitement m’accompagner pour les 90 minutes de trajet mais interrompre ma lecture ne me gênait nullement.

Au risque de passer pour méchante, je verrais bien cette histoire adaptée en téléfilm d’après-midi sur M6. J’avais lu le premier parce que celui-ci était déjà dans ma PAL et que je souhaitais prendre les choses dans l’ordre. Je pense que ma lecture de l’auteur va s’arrêter ici. Je n’ai aucune envie particulière de découvrir le 3e tome de la saga, Un Noël à River Falls.

Un automne à River Falls, d'Alexis Aubenque
Livre de Poche
Juin 2010

3 commentaires :

Alex Mot-à-Mots a dit…

Tiens, j en sais plus lequel j'ai lu, si c'était Un automne ou 7 jours.

La chèvre grise a dit…

@ Alex Mot-à-Mots : les deux sont de la même trempe de toute façon :)

Loesha a dit…

Tu as bien raison sur le point "feuilleton M6" ! Pas le roman du siècle, mais il m'avait pas laissé un souvenir désagréable (comme un feuilleton de l'après-midi)...
En revanche je m'aperçois que je ne me souviens plus du tout de quoi il était question dedans :D (ni même dans 7 jours à River Fall et Un hiver à River Fall...)