ShareThis

12 janvier 2015

Demain est un autre jour [Lori Nelson Spielman]

L'auteur : Lori Nelson Spielman est une enseignante américaine. Demain est un autre jour est son premier roman.

L'histoire : À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu'elle va hériter de l'empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu'un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu'elle voulait vivre, rédigée lorsqu'elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d'héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list... Mais la Brett d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec la jeune fille de l'époque, et ses rêves d'adultes sont bien différents. Enseigner ? Elle n'a aucune envie d'abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Cela fait longtemps qu'elle y a renoncé, et de toute façon Andrew, son petit ami avocat, n'en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s'y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C'est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que...

Mon avis : Brett a tout pour elle. À 34 ans, elle semble épanouie et accomplie. Mais c'est sans compter sur sa mère qui, par testament, l'oblige à se confronter à celle qu'elle voulait être étant jeune fille. A-t-elle atteint tous les objectifs qu'elle s'était fixés ? Brett a un an pour réaliser 10 objectifs que sa mère pensait importants. Cela va d' "avoir un chien" à "avoir un bébé" en passant par "venir en aide aux nécessiteux". Au fur et à mesure des jours qui passent, Brett retrouve celle qu'elle avait oublié pour répondre aux attentes d'un père ou d'un amant.


Le contexte est très américain : dans une société de self made men, ou women pour l'occasion, quelle part reste-t-il aux idéaux de jeune fille ? L'argent et la réussite peuvent-ils tout acheter ? Si vous pouviez comparer votre vie aux rêves que vous faisiez à 14 ans, quel serait le verdict ?

Léger ou indigeste, selon son humeur au moment de la lecture, ce roman a tout de la comédie romantique parfaite pour être adaptée au cinéma. D'ailleurs, les droits ont été achetés ! Les personnages sont parfois très caricaturaux, les situations un peu faciles, les méchants bien vite écartés. L'intrigue est simple et cousue de fil blanc. Brett passe bien trop vite d'une fille superficielle à quelqu'un bien sous tous rapports : il lui suffit de satisfaire aux désirs de sa mère et dès qu'un objectif est atteint, on n'en parle plus. Certains objectifs m'ont gênée car ils ne devraient pas faire l'objet d'une quête mais d'un réel investissement. Ce sont des engagements forts, pour toute une vie. On n'adopte pas un chien sur un coup de tête. Et il est difficile de décider de tomber amoureuse, avec ou sans ultimatum.

Pourtant, je me suis surprise à lire ce roman rapidement. C'est que parler le personnage de Brett a tout ce qu'il faut pour parler à une femme trentenaire. Ses questions font forcément écho et permettent à la lectrice de se poser des questions sur sa propre vie. Après, à chacun de le faire avec modération car les exigences de Brett ne sont pas forcément celles de tout le monde. Et puis la vie se charge de faire évoluer nos attentes : une jeune fille de 14 ans ne se confronte pas à la réalité contrairement à une jeune femme. L'accomplissement d'une adulte n'est donc pas de moindre valeur parce qu'elle a modifié ses priorités.

En bref, une bleuette qui, si vous n'en attendez pas trop, saura vous faire passer un moment agréable, surtout en période de vacances.

Demain est un autre jour, de Lori Nelson Spielman
Traduit par Laura Derajinski
Kindle Edition, Le Cherche Midi
Avril 2013

6 commentaires :

de-pages-en-pages a dit…

J'ai eu un coup de coeur pour ce livre ! :)

Albertine a dit…

Ce roman n'a pas dû me marquer énormément car ton article me rappelle que je l'ai lu cet été. Je ne m'en souvenais plus. Effectivement, il est à ranger (ce n'est pas forcément péjoratif) dans les lectures de vacances.

Frankie a dit…

J'ai beaucoup aimé cette histoire, sans doute parce que outre le côté chick-lit un peu superficiel, il m'a touchée pour d'autres raisons.

Stellade à la page a dit…

Une lecture qui ne m'a procuré aucun plaisir: cousu de fil blanc. Trop c'est trop. La fin , je n'en parle même pas. Il y a de meilleures romances . Ton article reflète très bien ce que j'ai ressenti. Merci.

Alex Mot-à-Mots a dit…

Au moins, tu as passé un bon moment. Sur ta liseuse, je me trompe ?

La chèvre grise a dit…

@ de pages en pages : il en faut pour tout le monde et je suis contente qu'ils plaisent à certains.

@ Albertine : tout à fait, ça dépend de ce qu'on recherche au moment de la lecture.

@ Frankie : si je ne suis pas plus sévère, c'est parce que certaines questions ont pu trouver un écho en moi également.

@ Stellade : tu es plus "cash" que moi mais effectivement, nous n'avons pas apprécié cette lecture toutes les deux.

@ Alex Mot-à-Mots : en tout cas, pas un mauvais, c'est déjà ça. Et oui, tu as raison, sur ma liseuse :)