ShareThis

27 mai 2015

Un peu, beaucoup, aveuglément, de Clovis Cornillac

Film français de Clovis Cornillac, sorti le 6 mai 2015, avec Clovis Cornillac, Mélanie Bernier et Lilou Fogli.

L'histoire : Lui est inventeur de casse-têtes. Investi corps et âme dans son travail, il ne peut se concentrer que dans le silence. Elle est une pianiste accomplie et ne peut vivre sans musique. Elle doit préparer un concours qui pourrait changer sa vie. Ils vont devoir cohabiter sans se voir...

Mon avis : Les beaux jours arrivent et j'ai eu envie de légèreté. Alors j'ai embarqué une amie pour une séance ciné entre filles et choisi une bleuette pour l'occasion, uniquement sur la bande annonce vue assez vaguement. Autant vous dire que je n'attendais du coup pas grand chose de ce film. La surprise n'en fut donc que meilleur.

C'est une comédie réussie et fraîche, qui fait sourire, sans prétention. Ne cherchez pas autre chose que passer un bon moment devant, car ce n'est pas le propos. Mais Clovis Cornillac, pour ce premier film, réussit très bien à divertir agréablement le spectateur. Cette romance pleine de tendresse suit les codes du genre, tout en se moquant adroitement des clichés.

La situation un peu abracadabrantesque du début n'empêche pas de s'attacher à ses deux écorchés et handicapés sociaux. Le scénario, qui aurait pu vite s'enliser, fait au contraire preuve de ressources, osant humour, avec des répliques très drôles (je retiendrais l'expression "être le dernier trou de la flûte") et décortiquant ces solitudes.

Ça ne révolutionnera pas le cinéma, mais peu importe, c'est tout de même un bon film feel good, comme on les aime.

2 commentaires :

**Marie** a dit…

Un feel good movies ça fait du bien parfois ! Histoire de se vider la tête.

La chèvre grise a dit…

@ Marie : tout à fait ce genre de film.