ShareThis

29 juin 2015

Exposition : Aardman, l'art qui prend forme


Vous le savez maintenant, j’ai un peu de mal avec la scénographie et les tarifs pratiqués par le musée Art ludique. Seulement, les sujets de leurs expositions sont horriblement tentants : après Pixar, Ghibli, voici Aardman. Alors que je suis allée voir Shaun le mouton il n’y a pas très longtemps, il était difficile de résister. Sachant que l’année dernière l’exposition Motion Factory m’avait bien expliqué comment se construisait un film en stop motion capture, tout était bien frais dans ma tête pour profiter pleinement.
Sketchbook avec des croquis pour le film The Pearce Sisters, 2007

Ce sont près de 350 dessins et 50 décors qui sont ici présentés pour faire découvrir ou redécouvrir au visiteur le monde du studio britannique Aardman, fondé par Peter Lord et David Sproxton, et qui tire son nom du personnage du premier film qu’ils réalisèrent, un super héros. Ce film sera d’ailleurs acheté par la BBC. Le studio a été plusieurs fois récompensé par des oscars (court métrage et film d’animation). Et cette exposition est d’autant plus appréciable que beaucoup de décors, notamment ceux de Chicken Run, ont brûlé lors d’un incendie de hangar en 2005.
 
Abbey road dans le film Shaun le mouton - décor, accessoires et figurines originales, 2015

Avant de prendre vie sous les yeux d’un spectateur, les personnages et les histoires voient le jour dans des carnets de croquis et des dessins de recherche. Cela permet aux idées initiales de prendre forme et de s’incarner dans des figures aux contours tangibles.

Étude de couleurs pour le film Rasé de près, 1995


Sur ces dessins, le visiteur devine déjà tout le talent des artistes. Les moindres mimiques des personnages sont travaillées et pensées. Tout est dans le souci du détail qui donnera vie et véhiculera l’émotion au mieux. Pareil pour les décors, absolument magnifiques et bluffant.

Étude pour Shaun
Les sculptures dévoilent certaines fois des trésors d’imagination, notamment celle du lapin-garou, qui aura nécessité plus d’un an et demi de travail pour trouver comment la réaliser. Pour permettre aux animateurs de la manipuler sans laisser aucune trace sur la fourrure, une ingénieuse armature métallique articulée est créée, avec de petits leviers actionnés pour la faire bouger. Le tout est ensuite recouvert de mousse et de latex puis de la fourrure.

Lapin-garou

Le lapin-garou, étape par étape
Plus loin, c’est le bureau d’un sculpteur de figurines et d’accessoires qui montre tout le matériel nécessaire à la création. Au-dessus sont accrochés des mood boards ou tableaux d’inspiration, lui permettant de se projeter encore plus dans la réalisation du personnage, de l’habiller notamment.

La serre de Gromit, décor original Le mystère du lapin-garou, 2005 - six semaines de travail pour un plan qui ne sera finalement pas utilisé dans le film
Au moment de la réalisation proprement dite, il faut une journée entière de travail pour réaliser une seconde de film. Lumière et cadrage jouent un rôle très important, le tout réalisé avec une extrême minutie.

Wallace et Gromit, décor
«L'idée prend forme avec le dessin, le dessin prend forme avec la sculpture, et la sculpture prend vie avec la lumière», résume le directeur du musée Jean-Jacques Launier

Galion du film Les pirates ! bons à rien, mauvais en tout - 44 569 morceaux assemblés, 4 mètres de long et plus de 350 kg - source

Petite info pratique : j’ai choisi de faire l’exposition un soir de nocturne, plus précisément un mercredi à 19h. Et il n’y avait quasi personne. C’est bon à retenir car ce genre d’exposition, lorsqu’il y a foule, peut rapidement devenir un calvaire.

Informations utiles :

Du 21 mars au 30 août 2015
Du lundi au vendredi, de 11h à 19h, nocturne le vendredi jusqu'à 22h et le samedi et dimanche de 10h à 20h

Art Ludique, le Musée
34 quai d’Austerlitz 75013 Paris
info@artludique.com

Tarif normal : 15,50 €
Tarif réduit : 12,50 €

Site du musée Art Ludique ici

3 commentaires :

latetedansleslivres a dit…

Oh ca a l'air très sympa :) J'avais bien aimé l'expo pour les studios Ghibli!

La chèvre grise a dit…

@ latetedansleslivres : j'ai beaucoup aimé celle-ci, effectivement.

Aelys a dit…

J'aurais adoré visiter cette exposition !