ShareThis

11 décembre 2015

Artères souterraines [Warren Ellis]

L'auteur : Warren Ellis, né en février 1968, est un scénariste de comics britannique, qui a travaillé sur des grandes fresques comme Iron Man, Batman, Transmetropolitan. Artères souterraines est un de ses deux romans.

L'histoire : Michael McGill, détective privé à la dérive, est embauché par la Maison Blanche pour retrouver la version originale de la Constitution des Etats-Unis, passée de main en main dans les sphères les plus louches depuis sa disparition dans les années 1950. Depuis le vol du précieux document, le pays a sombré dans la décadence morale, et le gouvernement veut désormais le remettre dans le droit chemin.

Pour un demi-million de dollars, McGill va mener l'enquête et entrer dans ce que l'Amérique a de plus fou, grotesque et déviant.

Mon avis : Mike McGill est un détective privé paumé, le cliché parfait. Il boit, il fume, il ne ramène pas grand chose. Et en plus, il a la poisse. La preuve, cette histoire abracadabrante qui lui tombe dessus : le chef de cabinet de la Maison Blanche lui demande de retrouver un livre, perdu depuis 50 ans, qui est passé de main en main, véritable monnaie d’échange entre pervers. Sur sa trace, Mike et sa compagne Trix, vont s’enfoncer dans les bas-fonds, ces “artères souterraines” qui drainent des communautés totalement dingues.

McGill est un anti-héros, plein de bonne volonté mais un peu perdu. J’ai apprécié le fait qu’il ne sombre pas dans la morosité, qu’il continue d’aller de l’avant. Il devient une sorte de référence de la normalité au milieu des personnages qu’il rencontre. Plus humain que les autres en quelque sorte.

Du coup, le roman est un vrai road trip trash, une succession de situation toutes ubuesques mais que les dialogues drôles allègent passablement le propos. On sent fortement l’influence Comics de Warren Ellis ici, les personnages étant parfois exagérés.

Au détour de scènes cocasses, le lecteur devine un vrai questionnement sur la signification de la culture underground et le phénomène de médiatisation de masse. Qu’est ce que la contre-culture à une époque où tout est accessible facilement ? Où se situe la limite entre liberté et perversion, dans une Amérique partagée entre pudibonderie extrême et totale liberté, ou tout tourne autour de la religion, du sexe et de la haine de l’autre ?

Rien de bien révolutionnaire certes, mais un roman plein de trouvailles qui rendent cette lecture agréable, divertissante et décalée.

"Mais réfléchissez : si j'ai pu voir toutes ces choses sur le Net, est-ce qu'elles sont toujours underground ? Underground, ça connote quelque chose de caché, de difficile à trouver. Quelque chose qui rampe sous la surface, pas vrai ? Mais si on peut les dégoter sur le Net - et je remercie Dieu de m'avoir laissé vivre assez longtemps pour découvrir une si merveilleuse invention - on ne peut plus les considérer comme underground." (p°172)

Artères souterraines, de Warren Ellis
Traduit par  Laura Derajinski
Livre de Poche
Janvier 2014

1 commentaires :

Alex Mot-à-Mots a dit…

Un road trip trash, difficile à dire.