ShareThis

01 décembre 2015

Le major parlait trop [Agatha Christie]

Vous le savez maintenant, Agatha Christie, c'est une lecture doudou assurée, vers laquelle se diriger lorsqu'on hésite sur la prochaine lecture. Après Le train de 16h50 en début d'année, voici Le major parlait trop.

L'histoire : Miss Marple, en vacances aux Antilles, se livre à sa distraction favorite : étudier les hôtes de son hôtel. Le Major Palgrave ne cesse de l'accabler du récit de ses exploits. Mais le Major parle trop. Il meurt.

Pourquoi a-t-on tué cet inoffensif vieillard, et qui ? Cette mort, apparemment naturelle, cache un crime. Miss Marple découvrira-t-elle le coupable ?

Mon avis : Miss Marple est agréable car beaucoup plus discrète que le flamboyant Hercule Poirot qui aime attirer les lumières. Cette vieille dame passe inaperçue mais elle écoute et, à partir de comparaison avec les habitants de son petit village de Saint Mary Mead, elle analyse les personnalités qui l'entoure pour découvrir le coupable. Elle sait faire parler ses interlocuteurs et les amener à livrer plus qu'ils ne le souhaiteraient.

Comme toujours, Agatha Christie donne à son lecteur tous les éléments nécessaires pour comprendre et trouver le meurtrier. Mais comme toujours, elle le fait de telle sorte que de toute façon, le lecteur soupçonnera tout le monde à tour de rôle, sans certitude. L'histoire est cette fois moins prenante cependant. Car le mobile est loin d'être passionnel. J'ai une préférence aux enquêtes qui mettent à nue des familles qui se déchirent.

En dehors de ça, voir Miss Marple hors de son Angleterre et sous le soleil des Caraïbes est dépaysant et amusant.

"Elle en doutait, car si le major avait été tué ce n'était sûrement pas à cause de secrets recueillis tout au long de sa vie, pas plus que dans l'espoir, pour le meurtrier, d'hériter de sa fortune ou de se venger de lui. Il s'agissait là d'un cas exceptionnel où une connaissance plus approfondie de la victime ne vous conduisait pas à son meurtrier. Le seul détail à retenir était que le major parlait trop."

Le major parlait trop, d'Agatha Christie
Le Masque pour Kindle
Juillet 2015