ShareThis

15 février 2016

Astérix tome 36 : le papyrus de César [Jean-Yves Ferri & Didier Conrad]

Les auteurs : Né en avril 1959, Jean-Yves Ferri est auteur, scénariste, illustrateur et coloriste de bande dessinée. Il a créé la série Le retour à la terre avec Manu Larcenet et signe en solo De Gaulle à la plage. En 2011, il est nommé par Hachette pour être le scénariste des prochains tomes d'Astérix.
Il fait équipe avec Didier Conrad, qui est nommé par Uderzo lui-même pour le remplacer au dessin.

L'histoire : Deux ans après le succès d’Astérix chez les Pictes, les personnages créés par René Goscinny et Albert Uderzo sont de retour dans un nouvel album écrit par Jean-Yves Ferri et dessiné par Didier Conrad. Tous les ingrédients de la potion magique Astérix sont au rendez-vous : l’Histoire de Rome et des Gaulois est revue et corrigée à coups de gags et de jeux de mots en pagaille ! Par Toutatis ! En octobre 2015, toute la Gaule sera occupée…

Mon avis : Dans les derniers albums d'Astérix, tous réalisés par Uderzo, on sentait que l'inspiration n'était plus là. Les gags pouvaient parfois être poussifs, l'histoire manquait de rythme... bref, il était temps de passer la main. La difficulté est alors de trouver scénariste et dessinateur à même d'insuffler un nouvel élan tout en gardant ce qui fait l'identité de nos gaulois adorés. Si j'ai lu Astérix chez les pictes, j'avoue ne pas m'en souvenir. En tout cas, deux ans plus tard, ce 36e et dernier album, Le papyrus de César, s'il n'est pas à la hauteur des meilleurs, parmi lesquels Astérix et Cléopâtre, est pourtant loin de démériter. 

La thématique globale tourne autour du traitement de l'information et parlera donc forcément aux web-addicts. C'est que Jules César a décidé de publier ses Commentaires sur la Guerre des Gaules. L'humour est bien là, que ce soit dans les noms des personnages secondaires ou les répliques.
Les Romains prennent des baffes, il y a un méchant qu'on aime détester dès la première apparition (et qui a été inspiré par Jacques Séguéla), César est là, dans toute sa majesté, les poissons volent, Assurancetourix fait du bruit... sans compter bien sûr potion magique et sangliers. Le lecteur retrouve tout ce qui fait le charme de ces bandes dessinées que j'ai englouti étant jeune et que je relis volontiers à chaque fois que je suis malade.

Bref, un album qui se dévore sans bouder son plaisir !




Le papyrus de César, de Ferri et Conrad
Editions Albert René
Octobre 2015

2 commentaires :

Philisine Cave a dit…

Je viens de l'emprunter à la biblio. Mon aînée (12 ans) l'a lu et a bien aimé. Je ne vais pas tarder à m'y plonger également. Bises

Alex Mot-à-Mots a dit…

J'ai bien aimé ce tome, et toutes ses références fort drôles.