ShareThis

22 février 2016

Finger lickin' fifteen [Janet Evanovich]

Après Fearless fourteen, c'est le 15e tome des aventures de la pire chasseuse de primes de tous les temps, créée par Janet Evanovich, que j'ai sorti de mes étagères.

L'histoire : Unbuckle your belt and pull up a chair. It's the spiciest, sauciest, most rib-sticking Plum yet...

Recipe for disaster: Celebrity chef Stanley Chipotle comes to Trenton to participate in a barbecue cook-off and loses his head - literally.
Throw in some spice: Bail bonds office worker Lula is witness to the crime, and the only one she'll talk to is Trenton cop Joe Morelli.
Pump up the heat : The reward for capturing Chipotle's killers: one million dollars.
Stir the pot: Lula recruits bounty hunter Stephanie Plum to help her find the killers and collect the moolah.
Add a secret ingredient: Stephanie's Grandma Mazur. Enough said.
Bring to a boil: Stephanie's working overtime tracking felons for the bonds office at night and snooping for security expert Carlos Manoso, aka Ranger, during the day. Can she hunt down two killers, a traitor, and five skips, keep her grandmother out of the sauce, and solve Rangers problems and not jump his bones?

Mon avis : Petite baisse de moral au moment de choisir une nouvelle lecture ? Alors forcément, j'ai pioché dans mes lectures doudou assurées avec le tome 15 des aventures de Stephanie Plum.

Alors, que dire que je n'aurais pas déjà dit sur cette série ? Il faut absolument la découvrir. C'est un bonheur de pratiquer l'anglais avec Janet Evanovich, qui ne manque pas de me faire rire à chaque fois. Ici ne fait pas exception : j'ai éclaté de rire à la séquence de Lula coincée dans la fenêtre de la voiture !

Ranger est très présent dans ce numéro. Car il a besoin de Stephanie et de ses qualités d'observation, à défaut d'être une bonne chasseuse de primes. Ce qui nous permet d'avoir quelques petites séquences d'approches plutôt hot. Même si, à force de vouloir maintenir le statu quo, le soufflé retombe forcément un peu. Après, comme j'ai bien Morelli et ses répliques qui font mouche, je ne suis pas pressée non plus.

L'enquête principale n'a guère d'intérêt, comme souvent. Mais en plus, cette fois-ci, je n'ai pas été plus emballée que ça par les aventures culinaires de Grandma Mazur et Lula. Non, j'ai préféré les aléas des recherches de FTA de Stephanie. Notamment quand elle se retrouve aspergée de peinture de la tête aux pieds. Le lecteur est bien sûr très content lorsque le moment de l'explosion de voiture arrive.

Bref, un bon tome, du Plum comme on peut s'y attendre, plus forcément très original mais qui atteint son but d'une lecture légère et sans prétention !


Finger lickin' fifteen, de Janet Evanovich St Martin's Paperbacks Juillet 2010