ShareThis

13 mai 2016

De Gaulle à la plage [Jean-Yves Ferri]

Où l'on retrouve encore Jean-Yves Ferri, pour ce one-shot conseillé par Lelf !

L'histoire : De Gaulle à la Plage est né dans les pages de Vive la Politique, ce grand homme en short découvrant les tongs et les congés payés nous a fait tellement rire qu'il ne pouvait pas nous quitter aussi vite. Très vite Jean-Yves Ferri s'est senti investi d'une impérative mission, il en allait de l'intérêt supérieur du pays, il fallait raconter l'été 56, celui où le Général, lassé de l'ingratitude de ces veaux de français, décida de se consacrer à l'édification de châteaux de sable, au bonheur des pique-nique et aux joies du volley ball.

Mon avis : Bon, vous l'aurez remarqué, c'est la saison de Jean-Yves Ferri sur le blog. Après le dernier tome d'Astérix, après la découverte de la série Le retour à la terre avec Manu Larcenet, voici donc un album dédié au Général de Gaulle. Pour être franche, ce n'est pas un personnage qui m'intéresse particulièrement. Au-delà de la Seconde Guerre mondiale, je ne sais que peu de choses de lui.

Ferri choisit la période historique après son éviction du pouvoir en 1955 et la fin du RPF. De Gaulle va profiter de cette retraite pour écrire ses mémoires, avant d'être rappelé au pouvoir en 1958. Histoire de jouer au maximum sur le décalage, Ferri met des tongs et un maillot de bain au général, l'accompagne du capitaine Lebornec sur les plages bretonnes.


De Gaulle à la plage, Le bruit (clic sur l'image pour voir en plus grand)

Sur le modèle des strips américains, en demi-planche de 6 cases, l'auteur commence à poser un personnage hautain, totalement détaché des réalités de la vie, très éloigné des hommes et femmes qu'il veut gouverner et dont il attend tant de reconnaissance. Mais les personnages secondaires vont terriblement l'humaniser : Yvonne sa femme, Churchill, Wehrmacht le descendant du chien-loup d'Hitler, son fils...


Point de volonté d'ancrage sur des anecdotes historiques, de pamphlet politique. Ici, c'est bien la personnalité même de De Gaulle, caricaturée certes, mais tout à fait avérée, qui permet de rendre crédibles ces situations et ces répliques drôles. Et pourtant on sent naître aussi une certaine tendresse pour le personnage. Qu'il est drôle de voir ce Grand homme s'ennuyer ferme comme le commun des mortels ! Voici un monument démystifié de la plus délicate des façons, sans grossièreté, sans revendication particulière.

De Gaulle à la plage, Le récit (clic sur l'image pour voir en plus grand)
Pour être franche, je ne pensais pas m'amuser à ce point avec cet album. Alors je ne peux que le conseiller.


De Gaulle à la plage, de Jean-Yves Ferri
Dargaud - Poisson Pilote
Décembre 2007