ShareThis

05 juillet 2017

Calvin et Hobbes, tome 7 [Bill Watterson]

L'auteur : Né en juillet 1958, Bill Watterson est un peintre, scénariste et dessinateur de bande dessinée américain

L'histoire : Les aventures de Calvin, le petit garçon râleur à l'imagination débordante, et de son tigre en peluche Hobbes ont fait le tour du monde : une amitié imaginaire, teintée d'absurde, d'humour et de philosophie... Ce grand classique de la bande dessinée d'humour, Grand Prix au festival d'Angoulême 2014, paraît pour la première fois dans un format à l'italienne et dans l'ordre de la parution des albums aux Etats-Unis entre 1987 et 1996.

Mon avis : J'avoue avoir eu quelques craintes de ne pas adhérer en lisant les premiers dessins. Déjà parce que je me suis rendue compte que je ne connais pas Calvin et Hobbes mais que, comme cette bande dessinée de type comics trip fait partie de la culture populaire, je savais identifier les deux personnages principaux. C’est tout. J’ai donc beaucoup découvert en lisant cet album-ci. À commencer par le fait que Hobbes est un tigre en peluche. Je sais, je pars de loin :)

Il m'a aussi fallu accepté que chaque strip n'a pas vocation à être drôle. Parfois ça l'est, et même beaucoup. Je me suis surprise à bien rigoler, surtout à la fin une fois que j'ai été plus familiarisée avec le monde de Calvin. Le comique vient souvent de la différence de vision entre Calvin et les autres protagonistes qui l'entourent : ses parents, la petite Susie, Hobbes aussi ou encore la maîtresse. D'autre fois, l'auteur est plus dans la dénonciation de la société américaine, ultra consumériste, où les individus sont rivés devant leurs écrans, où les parents sont totalement dépassés et ne montrent pas tellement d'affection.



Calvin est un petit garçon râleur à l'imagination débordante. C'est une petite teigne de 6 ans à la répartie juste : flemmard, il a souvent le bon mot pour moucher ses parents. La relation qu'il entretient avec Hobbes, son tigre en peluche qui s'incarne pour lui, est unique. Entre humour, leçon de vie, philosophie parfois et souvent sarcasme par l'intervention de l'animal. Il est gaffeur et à de drôles de phobies comme son vélo ou les bonshommes de neige. Et il n'est pas très doué pour les complots, comme lorsqu'il enlève le doudou de Susie pour la faire chanter : cela va vite se retourner contre lui. Car les filles ont beau être mal vues par Calvin, elles le remettent plus que souvent à sa place.

Un petit mot sur le format à l'italienne, c'est-à-dire dans la longeur, qui n'est pas pratique à tenir. Et comme il n'y a pas toujours de chute à la fin de chaque strip, certains pouvant s'enchainer, je n'ai pas trouver cela très utile. C'est le seul bémol que je ferais sur l'édition.

Un grand merci à Babelio et sa Masse critique pour cette découverte. J'ai beaucoup aimé entrer enfin dans ce monde si original.


Calvin et Hobbes tome 7, de Bill Watterson
Hors Collection
Janvier 2017

4 commentaires :

c'era una volta a dit…

Je ne me souviens plus dans quelle revue ou journal, j'ai vu passer plus jeune des strips Calvin et Hobbes mais ça date ^^

Peut-être que je prendrais du plaisir à lire toute une bd avec ces personnages... :)

keisha a dit…

Un bon vieux classique pour tius (pas forcément à hurler de rire, mais c'est comme un doudou)

Alex Mot-à-Mots a dit…

Depuis le temps que je me dis qu'il faut que je découvre cette BD.... Merci pour la piqure de rappel.

La chèvre grise a dit…

@ C'era : j'ai du en voir passer aussi, genre dans un quotidien régional ou national. Mais je ne comprenais pas l'univers.

@ Keisha : voilà, il ne faut pas s'attendre à de gros éclats de rire, même si on rigole parfois. Y a des moments, ce sont plus des réflexions justes sur le monde qui nous entour, ou des remarques sarcastiques. Mais c'est bien sympa.

@ Alex : de rien !