ShareThis

17 janvier 2018

Le beau voyage [Zidrou & Benoit Springer]

Les auteurs : Zidrou n'a plus à être présenté sur ce blog, la plus récente lecture remontant à la fin de l'année dernière avec Les folies Bergère en collaboration avec Porcel. Ici, c'est avec Benoit Springer aux crayons qu'il collabore, un illustrateur mais également auteur lui-même de bandes dessinées.

L'histoire : Comme Léa, chacun de nous voyage avec, dans ses bagages, son souvenir préféré, son numéro 1. On le gonfle de temps en temps, à la manière d'une bouée, pour s'aider à rester à la surface de la vie. Chacun a également, dans ses poches, un souvenir lourd comme une poignée de cailloux, un souvenir qui l'entraine au fond de la piscine. Qui a dit que la vie était un "beau voyage" ? 

Mon avis : Un album de Zidrou, c'est forcément une belle histoire. Mais "belle" ne veut pas dire "marrante", loin de là. Typiquement, ici, fiouuuuu, il faut s'accrocher et ne surtout pas entamer cette lecture un jour de petite déprime.

Ce qui fait le charme des histoires de Zidrou, c'est que ce sont de vrais instants de vie. Il y a du vécu sans que ça tourne pour autant au pathos. Ici, l'auteur aborde le sujet du deuil qui peut prendre des facettes multiples : celle d'un parent avec qui Léa ne s'est jamais entendu, ou qu'elle a si peu connu ; celle d'une vie qui n'est pas telle qu'elle l'imaginait, poussée par son besoin de reconnaissance dans une carrière médiatique qui lui ressemble peut être moins qu'elle ne l'imagine... Léa est un personnage complexe qui se livre petit à petit, dont les secrets et non-dits familiaux ont façonné la personnalité. Le deuil qu'elle subit avec la perte brutale de son père fera exploser tout son petit monde bien plus qu'elle ne le laisse voir.

Seul le lecteur, témoin de ses flashbacks, va comprendre ce qui a construit Léa telle qu'elle est aujourd'hui. Et c'est là que ça se corse un peu : Zidrou en rajoute peut être un peu trop à mon goût, il charge la barque sans réel intérêt. Je comprends bien que tout est lié, mais j'ai eu l'impression que certains n'étaient là que dans la surenchère et non pour être réellement creusé : la carrière médiatique de Léa ou encore les circonstances de sa rencontre avec l'autre Léa par exemple.
Planche Un beau voyage
Un bon dessin aurait pu sauver cette impression, sauf que je n'ai pas du tout aimé le dessin de Springer. Je l'ai même trouvé franchement laid. Il m'a laissé en dehors de l'histoire. Comme celle-ci est déjà passablement chargée, rendant difficile la crédibilité de tout ce qui est arrivé à Léa, un dessin plus impliquant aurait pu faire des merveilles, ce qui n'est pas du tout le cas ici.

Une déception donc que cette lecture qui, sur la trame, aurait pourtant pu me séduire. Sur des sujets tout aussi graves, Zidrou a su faire bien mieux avec Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ?

Un beau voyage, de Zidrou et Benoit Springer
Éditions Dargaud
Janvier 2013