ShareThis

14 septembre 2018

Exposition : Klimt & Hundertwasser

Ouvert le 13 avril dernier, l'Atelier des Lumières est un centre d'art numérique installé dans une ancienne fonderie du XIe arrondissement de Paris. Il a été voulu par un opérateur privé, Culturespaces et ambitionne de proposer immersion et interactivité dans les œuvres artistiques. La toute première exposition propose Klimt et Hundertwasser.

Atelier des lumières
De l'ancienne fonderie, il ne reste évidemment pas grand chose d'autre que les panneaux explicatifs juste devant l'entrée de la salle. Une fois passées les portes, vous êtes plongés dans le noir, avec par-ci par-là des touches de couleurs. Après quelques instants d'acclimatation, on peut commencer à vivre l'expérience sans risquer de trébucher sur des personnes assises à même le sol. Si il est tentant de se trouver un endroit où s'asseoir et profiter du spectacle, ce serait cependant dommage, tant le plaisir réside surtout dans le fait de pouvoir déambuler au milieu de ce décor changeant et fantasmatique.

Chevalier doré, détail de la frise Beethoven de Klimt - Atelier des lumières

Les gorgones, Klimt - Atelier des lumières

Projetées en grand, dans toute la splendeur des détails et des couleurs, les œuvres des peintres apparaissent doucement sur tous les murs, tous différents, sur une surface de près de 3 300 m². Ils s'effacent au rythme d'une musique parfaitement adaptée. Parfois le sol lui même se tapissent de fleurs ou de volutes d'or. Les photos que je vous propose sont loin de rendre l'impression ressentie. Clairement, le visiteur en prend plein les yeux ! On passerait facilement des heures ici alors que la séquence sur Gustav Klimt ne dure que 35 minutes.

Le baiser de Klimt - Atelier des lumières
L'émotion saisit tout de suite et c'est le but recherché : pas d'explication sur le pourquoi ou le comment, mais une vraie immersion dans le travail d'artistes. Ça permet pour les non initiés de découvrir des œuvres et pour les autres de les redécouvrir autrement. Personnellement, je me suis retrouvée dans les deux cas : je connaissais un peu Klimt, notamment après l'exposition à la Pinacothèque, mais pas du tout Hundertwasser, artiste et architecte autrichien (1928 - 2000). J'ai découvert ses peintures vivement colorées pleines de spirales et surtout ses bâtiments si vivants !

Atelier des lumières - Hundertwasser

Atelier des lumières - Hundertwasser
L'avantage ici, c'est qu'on peut déambuler, prendre son temps, se laisser porter. On pourrait presque avoir envie de toucher tant le rendu est impressionnant grâce à la technologie déployée. Mais bien sûr, pas de matière ici, pas de relief. Cependant, c'est avec grand plaisir qu'on oublie pour un temps le problème des musées où les gens s’agglutinent autour d'une œuvre pendant de longs moments, empêchant les suivants de profiter eux aussi du spectacle. Qui n'a pas été désespéré en arrivant dans la salle où se trouve la Joconde au Louvre ? Ici le support original est abandonné, les dessins se découpent au gré des nécessités de projection, s'étirent, et le visiteur regarde autour de lui, émerveillé.

Immeuble Hundertwasser - Atelier des lumières

J'en suis ressortie avec une furieuse envie de prendre un avion pour Vienne et partir découvrir les immeubles de Hundertwasser.

 L'atelier des lumières : le teaser



Informations utiles :

Du 13 avril au 11 novembre 2018
Tous les jours de 10h à 18h, nocturnes les vendredis et samedis jusqu'à 22h

Atelier des lumières

38 rue Saint Maur
75011 Paris
Tel : 01.80.98.46.00

Tarif : 14.50€
Tarif réduit : 11.5€
Tarif jeune : 9.5€

Site de l'Atelier des lumières ici

5 commentaires :

Hélène a dit…

Je suis tentée, mais je t'avoue que le prix m'a fait reculer, à 4 ça fait un budget !

Alex Mot-à-Mots a dit…

Quelle merveilleuse idée, ça doit être magnifique.

maggie a dit…

Ca a l'air magnifique, ça ne m'étonne pas que les gens restent assis à contempler. J'adore ce peintre, dommage, je ne peux pas y aller...

Lilly a dit…

J'ai eu l'occasion d'y aller, j'ai beaucoup apprécié cette exposition. Je connaissais Hundertwasser mais ne savais pas qu'il était aussi concerné, ça a été une excellente surprise.

La chèvre grise a dit…

@ Hélène : Oui, ça pique un peu. C'est malheureusement le prix dans beaucoup de musées parisiens maintenant.

@Alex Mot-à-mots : complètement. J'ai cru que j'y avais passé 30 minutes alors que ça faisait 1h30 que j'étais dedans. On se laisse émerveiller à la première diffusion et on attend la seconde rotation pour prendre des photos, noter les détails. Et encore, en lisant d'autres billets je me rends compte que je n'ai pas tout vu.

@ Maggie : je t'avoue qu'au début j'ai trouvé ça bizarre, les gens par terre. J'ai vite compris :)

@ Lilly : Pour moi, c'était un parfait inconnu. Mais j'aime bien justement l'idée d'attirer avec une tête d'affiche et de faire découvrir d'autres artistes en même temps.