ShareThis

25 février 2019

Le capitaine Alatriste [Arturo Pérez-Reverte]

L'auteur : Arturo Pérez-Reverte est un auteur espagnol né en novembre 1951. Ancien correspondant de guerre, il s'est tourné vers l'écriture de romans historiques et policiers.

L'histoire : Dans l'Espagne décadente de Philippe IV, Diego Alatriste, vétéran de la guerre des Flandres, traîne ses bottes dans les tavernes madrilènes et vit de ses redoutables coups d'épée. Il est chargé par de mystérieux hommes masqués d'attaquer des Anglais. Il s'engage - sans même le savoir - dans le conflit sanglant qui oppose la Couronne au Saint-Office.

Mon avis : Bon, je dois reconnaître une petite déception ici. Je m'attendais à un roman d'aventures de cape et d'épée et ce ne fut pas le cas, même s'il y a bien cape et épée. C'est plutôt un roman de présentation de l'univers et des personnages. Car l'aventure, il n'y en a pas, ou plutôt elle tient en une ligne : une mission avortée et pour laquelle notre capitaine doit payer les conséquences. C'est tout. Autant dire que ça ne tient pas 260 pages.

Non, l'intérêt de ce roman est ailleurs, dans la peinture de l'Espagne sous Philippe IV, c'est-à-dire au XVIIe siècle, alors que la péninsule est en plein déclin. Les Espagnols sont toujours flamboyants et prompts à la répartie comme à dégainer l'épée, mais les choix politiques, économiques et diplomatiques sont mauvais. On croise bon nombre de personnages historiques très intéressants : le futur duc de Buckingham et le prince Charles, Lope de Vega et Vélasquez, et bien sûr les membres de la sphère politique espagnole comme le comte d'Olivares. Et bien que le contexte historique soit riche, Arturo Pérez-Reverte sait rendre cela accessible même à ceux qui n'ont que peu de connaissance en histoire de son pays, comme c'est mon cas. Il dépeint un monde où on se bataille pour un mauvais poème, où l'honneur fait l'homme.

Un beau monde donc, dans lequel j'espère me replonger au détour d'une aventure un peu plus palpitante cependant.

Le capitaine Alatriste, d'Arturo Pérez-Reverte
Traduit par Jean-Pierre Quijano
Éditions Le Point
Juillet 2007

4 commentaires :

Grominou a dit…

Il me semble qu'il y a plus d'action dans le tome 2 mais il y a longtemps que je l'ai lu. Tu me donnes envie de renouer avec la série, je crois que j'en étais au tome 4!

XL a dit…

j'aime beaucoup l'auteur mais cette saga ne m'a jamais attirée (tant mieux apparemment, il y a tant à lire par ailleurs : j'en ai 2-3 autres de lui dans ma PàL)

Alex Mot-à-Mots a dit…

J'attendrais un de tes avis un peu plus enthousiaste sur un autre roman de cet auteur.

La chèvre grise a dit…

@Grominou : j'ai bien l'intention de découvrir la suite de toute façon :)

@ XL : J'étais moi aussi dubitative pendant longtemps, jusqu'à ce que je tombe sur ce roman d'occasion, alors j'ai tenté.

@ Alex Mot-à-mots : de lui, j'ai adoré "Le tableau du maître flamand" notamment. Et le plus connu "Club Dumas" qui a été adapté sous le titre "La 9e porte" au cinéma avec Johnny Depp.