ShareThis

17 mai 2019

Louvre #15 : L'homme au gant

L'année dernière je vous parlais du roman Le Turquetto de Metin Arditi, que j'avais beaucoup aimé et qui brodait une fiction autour du tableau L'homme au gant. Au cours de ma dernière visite du Louvre, je me suis fait fort d'aller le voir. Et pour cela, il faut jouer un peu des coudes, car il se trouve exactement derrière le panneau présentant La Joconde !

Salle de la Joconde au Louvre

L'homme au gant est un tableau, une huile sur toile du Titien, signé « Ticianvs f. » et datant de la période de 1520 à 1523. Sur un fond sombre, un jeune homme est représenté de la tête aux genoux, tourné de trois quarts vers la droite, faisant face au spectateur alors que le visage est tourné vers la gauche et regarde autre chose au loin. Aucune émotion particulière ne se dégage de son visage. Il est vêtu de noir, laissant supposé qu'il est aisé, d'autant plus qu'il porte des bijoux de prix. La lumière vient essentiellement du col et des pans de sa chemise blanche qui illuminent le visage, ainsi que des poignets qui mettent en valeur les mains. Son bras gauche repose sur un bloc de marbre, celui portant la signature du maître. Sa main gauche est gantée et tient le deuxième gant. Sa main droite est ornée d'une bague et son index est pointé.

L'homme au gant de Titien

Si son visage n'exprime pas grand chose, il se dégage une forme de douceur et surtout l'impression d'une personnalité complexe. Tout passe par le regard. C'est le type de portrait psychologique que Titien a élaboré par excellence.

4 commentaires :

keisha a dit…

Il y a des années, ce tableau était dans la même pièce que la Joconde, et j'aimais le regarder. hélas, je ne savais plus où 'on' l'avait caché, puisque seule la Joconde était visible! Merci

La chèvre grise a dit…

@ Keisha : il est juste derrière :)

Mypianocanta a dit…

C'est assez curieux de voir qu'il y a comme une ressemblance entre ce tableau et La Joconde justement. Il faudra que je retourne le voir la prochaine fois que je passerai au Louvre.

Alex Mot-à-Mots a dit…

J'étais persuadé qu'il y avais un autre De Vinci derrière La Joconde.