ShareThis

08 novembre 2019

Louvre #19 : La triade divine de Palmyrène

Découvert à Bir Wereb, en Palmyrène (Syrie), ce relief daté de la première moitié du 1er siècle après J.C. est en calcaire. Au centre du relief, on identifie le dieu suprême Beelshamên, à sa droite le dieu-lune Aglibôl et à sa gauche le dieu-soleil Malakbêl. Des graffiti ont été rajoutés ultérieurement entre ces personnages par des pèlerins.

La triade divine de Palmyrène
Palmyre, cité caravanière, était le point de rencontre entre la Syrie, la Mésopotamie et le désert, produisant un mélange entre les influences étrangères et les divinités locales. C'est dans ce contexte que se forme la triade divine ici représentée debout en costume militaire romain : cuirasse à lamelles et manteau romain retenu sur l'épaule droite par une fibule ; un glaive à la main gauche, tandis que leur main droite, manquante, serrait probablement une lance ou un sceptre ; calathos et ruban ornant la chevelure.
Le dieu central se distingue des autres par sa barbe, permettant d'identifier Baalshamîn, alors que Malakbêl et Aglibôl ont un nimbe radié et sont jambes nues, et par ses cheveux lisses.

Encore une fois, je suis bluffée par la finesse des détails impressionnante.