ShareThis

11 décembre 2019

Il faut flinguer Ramirez [Nicolas Petrimaux]

L'auteur : Scénariste et dessinateur de bandes dessinées français, Nicolas Petrimaux a débuté dans des agences visuelles avant de se consacrer pleinement au 9e art et diverses projets personnels.

L'histoire : Et si derrière la légende du pire assassin mexicain... se cachait le meilleur expert en aspirateurs que le monde ait jamais connu !

Jacques Ramirez est un quadragénaire muet travaillant pour une célèbre marque d'électroménager. Suite à une rencontre inattendue, il devient la cible d'un dangereux cartel mexicain bien décidé à lui faire la peau...

Mon avis : J’avais repéré ce titre récemment sur les réseaux sociaux, sans trop savoir de quoi il était question. Mon cerveau a fait tilt quand je l’ai croisé à la bibliothèque. Intriguée par la couverture et les couleurs ocre mises en avant, je l’ai vite emprunté. Que ce cache-t-il donc derrière cette couverture ?

Eh bien, il se cache une histoire foutraque digne de Tarantino et bigrement jouissive. Nicolas Petrimaux propose, sous un format rappelant furieusement les comics américains, un récit bourré d’humour et d’action qui se démarque clairement de ce que nous propose le monde de la bande dessinée actuel. Comment imaginer trente secondes que Jacques Ramirez, muet et inoffensif réparateur d’aspirateur, puisse être le tueur à gages sanguinaire le plus redouté ?

Le récit est découpé comme un scénario de film d’action cliché américain: des gros plans sur les visages, de l’action et des grosses armes à feu, de la vitesse (dans une R5 s’il vous plait !), des demoiselles bad ass courtes vêtues, et l’auteur va même jusqu’à nous proposer les interludes publicitaires ! On sent clairement l’influence du travail précédent fait par l’auteur sur des jeux vidéo. Ça donne une patte originale à cet album.

Planche d' Il faut flinguer Ramirez de Nicolas Petrimaux
J’ai tellement apprécié l’ambiance que je n’ai même pas cherché à comprendre ce qu’il se passait. Du coup, je me suis laissée cueillir comme une novice sur le twist final et j’aurais bien aimé avoir le tome 2 sous la main pour enchaîner directement. Pour vous rendre compte de l’ambiance, n’hésitez pas à aller sur le site internet créé pour l’occasion : http://www.flinguerramirez.com/


Il faut flinguer Ramirez, tome 1, de Nicolas Petrimaux
Éditions Glénat
Mai 2018