ShareThis

13 mars 2020

Scandale, de Jay Roach

Film américain de Jay Roach, sorti le 22 janvier 2020, avec Charlize Theron, Nicole Kidman, Margot Robbie.

L'histoire : Inspiré de faits réels, SCANDALE nous plonge dans les coulisses d’une chaîne de télévision aussi puissante que controversée. Des premières étincelles à l’explosion médiatique, découvrez comment des femmes journalistes ont réussi à briser la loi du silence pour dénoncer l’inacceptable.

Mon avis : Ce film résonne forcément avec l'actualité du moment puisqu'il parle d'un scandale purement américain dont on a vaguement entendu parler en France : la chute du PDG de la chaîne Fox News, Roger Ailes, suite à des harcèlements et violences sexuelles sur les femmes qu'il employait. Sorte de film étendard de #MeToo.

Première chose, Charlize Theron et Nicole Kidman sont abominablement maquillées, au point qu'on les reconnait parfois à peine. Je n'ai pas trop su si cela faisait partie du propos du film de dénoncer le diktat de l'apparence à la télévision ou s'il s'agissait d'une simple erreur assez flagrante. Chosification de la femme, contrôle de son corps tout ça est clairement abordé dans ce film.

Ce film met en scène trois femmes, trois journalistes à des niveaux de carrière différents, qui participeront de la chute du magnat. Alors oui, qui mieux que des femmes pour montrer ce qu'elles subissent. Par contre, les hommes sont totalement secondaires ici. Aucun pour avoir un réel avis, ou se remettre clairement en question. En dehors du pervers, on ne creuse pas assez la réaction ou l'absence de réaction des hommes qui entourent ces trois femmes : le mari, le collègue... il y a assez peu de confrontations.

Ces trois femmes, donc, vont voir leur vie chamboulée. On occulte complètement les pans judiciaires de l'histoire, ou les répercussions médiatiques dans la société. Ici, tout se déroule uniquement dans le microcosme de la chaîne Fox News. Et on se centre sur les hésitations de chacune de ces trois femmes à bouleverser le modèle imposé. Si le choix pour Gretchen Carlson est vite fait, c'est donc ceux de Megyn Kelly et de Kayla Pospisil qui seront plus lourd de conséquence et qui feront pencher la balance. Les actrices sont très bonnes et beaucoup se joue dans les regards qu'elles échangent : on sait mais on ne dit rien.

Et le tout est emballé dans un beau paquet, parfois avec un peu d'humour, ce qui enlève beaucoup de tension à ce film. Mais encore une fois, le gros défaut du film est d'être trop centré sur la chaîne, sans prendre de recul sur le sujet au niveau sociétal ou sur des changements de mentalité nécessaires. Il y manque la tension et la dimension d'un Spotlight. Scandale est trop lisse, trop gentil, malgré le propos qu'il traite. Un visionnage en demie teinte donc, pour un film qui ne nécessite guère une séance de cinéma. J'aurais tout à fait pu attendre son passage à la télévision.