Articles

Fuki-no-tô [Aki Shimazaki]

Image
Je continue le cycle L'ombre du chardon d'Aki Shimazaki, entâmée avec Hôzuki en 2016.   L'histoire : Atsuko est heureuse dans la petite ferme biologique dont elle a longtemps rêvé. Ses affaires vont bien, il lui faudra bientôt embaucher de l'aide. Quand son mari a accepté de quitter la ville pour partager avec sa famille cette vie à la campagne qui ne lui ressemble pas, elle a su reconnaître les sacrifices qu'il lui en coûtait. Mais une amie qui resurgit du passé la confronte elle aussi à des choix : Atsuko va devoir débroussailler son existence et ses désirs, aussi emmêlés qu'un bosquet de bambous non entretenu. Mon avis : Après Hôzuki (physalis) donc, puis Azami (le chardon) et Suisen (le narcisse), c'est la fleur de pétasite qui est mise à l'honneur dans ce roman où on retrouve les personnages du premier titre. Atsuko, femme trompée, et son mari Mitsuo qui a mis fin à se relation adultère, sont heureux : lui a fondé sa propre revue et elle a r

Fondation Maeght

Image
Avec l'entrée à l' exposition Jacques Monory dont je vous ai déjà parlé, c'est tout le site de la Fondation Maeght qu'on pouvait visiter. Fondation Maeght et son jardin des sculptures   La Fondation Maeght, inaugurée en 1964, est une fondation privée unique en Europe située sur les hauteurs de Saint Paul de Vence. Elle recèle, en plus d’un espace pour les collections temporaires, diverses œuvres contemporaines exposées de façon permanente aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Au-delà des oeuvres, le bâtiment lui-même est un véritable bijou dans un écrin de nature magnifique, avec une vue splendide sur la baie.    Vue sur la baie depuis la Fondation Maeght   L'homme qui marche II de Giacometti Rien que la balade dans le jardin est enchanteresse. Elle offre des oeuvres de Giacometti et le fameux Labyrinthe Miró qui, au détour d'un circuit parsemé de sculptures et céramiques de l'artiste vous entraîne dans son imaginaire. Même sans être un in

La fuite du cerveau [Pierre-Henry Gomont]

Image
L'auteur : Né en 1978, Pierre-Henry Gomont est un auteur français de bande dessinée. Sociologue de formation, il se dirige vers le dessin où il est autodidacte. L'histoire : Le cerveau du professeur Albert. L'organe cérébral le plus puissant de tous les temps. Il faudrait le prélever. Le conserver. L'étudier. Le protéger, aussi. Mais comment faire lorsque, en matière de cerveau, on n'a soi-même pas été formidablement pourvu ? Mon avis : À partir d’une histoire vraie, celle du vol du cerveau d’Einstein à sa mort, Pierre-Henry Gomont extrapole un récit fantaisiste et foutraque, très joyeux, servi par un dessin bigrement dynamique. 1955. On s’attache au Dr Stolz, médecin légiste de seconde zone dans un hôpital et surtout occupé à conter fleurette à une charmante neurologue. Alors qu’il est chargé de l’autopsie d’Einstein, il est pris par une impulsion subite et délirante : il ne peut pas laisser le cerveau du père de la relativité finir en cendres sans qu’il ait li

Sur les ossements des morts [Olga Tokarczuk]

Image
L'auteur : Olga Tokarczuk est une femme de lettres polonaise, née en janvier 1962. Elle a obtenu en 2018 le prix Nobel de littérature. L'histoire : Janina Doucheyko vit seule dans un petit hameau au coeur des Sudètes. Ingénieur à la retraite, elle se passionne pour la nature, l'astrologie et l'oeuvre de William Blake. Un matin, elle retrouve un de ses voisins mort dans sa cuisine, étouffé par un petit os.  C'est le début d'une longue série de crimes mystérieux sur les lieux desquels on retrouve des traces animales. La police enquête. Les victimes avaient toutes pour la chasse une passion dévorante. Quand Janina Doucheyko s'efforce d'exposer sa théorie sur la question, tout le monde la prend pour une folle... Car comment imaginer qu'il puisse s'agir d'une vengeance des animaux ? Mon avis : Janina Doucheyko est une originale. Femme d’un certain âge, ancienne ingénieur, elle enseigne l’anglais à l’école du village, réalise des traductions de

Quai Branly #3 : Vase double anthropomorphe - Chancay

Image
Cette fois, nous prenons la direction du Pérou, toujours à travers les collections du Musée du Quai Branly. Et plus précisément la culture Chancay, connue pour des figurines de céramique, des urnes funéraires et des Cuchimilcos (figurine en argile), retrouvées en grandes quantités dans certaines sépultures de grandes nécropoles qui furent pillées. Ces nécropoles étaient découvertes dans d'immenses cimetières au pied de collines désertiques. Ce type de céramique fait partie des offrandes funéraires qui accompagnent le corps du défunt. Ce vase double anthropomorphe, datant de 1100 à 1450 après JC est en céramique rose, engobée et peinte, haute de 40 cm et large de presque 50 cm. Les deux personnages sont identiques à l'exception de leur coiffure.

Speak [Emily Carroll]

Image
L'auteur : Née en juin 1984 au Canada, Emily Carroll est une autrice de bande dessinée. Ici, elle adapte le roman de Laurie Halse Anderson. L'histoire : Melinda a 15 ans. Ce soir d'été, au beau milieu d'une fête, la jeune fille est victime d'un drame. Elle appelle la police. Personne ne saura jamais pourquoi elle a lancé cet appel, ni ce qu'il lui est arrivé cette nuit-là. Tout simplement parce que Melinda, murée dans son silence, ne parvient pas à l'exprimer… Mon avis : Quand le sujet d’un récit est aussi personnel et vraiment fort, il est difficile de faire une critique sans se censurer ou de ne pas être trop conciliant. Je vais pourtant tenter l’exercice. On suit donc Melinda, jeune fille dégourdie qui entre au lycée. Mais quelque chose transpire de sa façon d’être : une sensation de blocage, comme si toute sa personne était verrouillée. Elle n’incarne pas pleinement son corps et sa parole sort difficilement. Ses notes sont en chute libre, ses rel

Les désossés [François d'Epenoux]

Image
L'auteur : Écrivain français né en octobre 1963, François d'Epenoux a fait des études de droit puis de journalisme avant de se diriger vers la publicité. Il écrit tout de même des articles pour la presse et une dizaine d'ouvrages, récits et romans. Les désossés est son dernier roman. L'histoire : Dans un chalet somptueux et isolé, une famille est prise au piège de chutes de neiges anormales... À mesure que les problèmes surviennent - manque de tout, promiscuité, hygiène -, le vernis craque. Le passé refait surface. Et chacun révèle sa vraie nature. Jusqu'à revenir à l'aube de l'humanité. Une humanité à réinventer. Mon avis : Je commence cette nouvelle année avec la lecture qui m'aura accompagnée le jour de Noël, un conseil de Gérard Collard dans le Magazine de la santé sur lequel j’étais tombée totalement par hasard. C'est un roman à côté duquel je serais sinon totalement passée et ça aurait été dommage car il fut un véritable coup de cœur. Une