ShareThis

22 septembre 2009

Julie et Julia, de Nora Ephron

Film américain de Nora Ephron, sorti le 16 Septembre 2009, avec Meryl Streep et Amy Adams.

L'histoire : Julia Child est la femme qui a changé pour toujours la façon de cuisiner de l'Amérique. Mais en 1948, elle n'est encore qu'une Américaine anonyme vivant en France. Le travail de son mari les a amenés à s'installer à Paris, et Julia cherche activement une occupation. C'est alors qu'elle se prend de passion pour la cuisine française...
Cinquante ans plus tard, Julie Powell a l'impression d'être dans une impasse. Elle va avoir 30 ans, et pendant que ses amies connaissent bonheur et succès, elle végète dans son travail. Julie se lance alors un défi complètement fou : elle se donne exactement un an, 365 jours pour cuisiner les 524 recettes du livre de Julia Child - Mastering the Art of French Cooking, et elle crée un blog pour relater son expérience...

Mon avis : Suite au fiasco du visionnage de Jusqu'à toi, j'ai décidé d'essayer une autre comédie, légère. J'ai donc misé sur Meryl Streep et Nora Ephron (Vous avez un message, Nuit blanche à Seattle, c'est elle). Dans ce film, on suit parallèlement deux histoires : celle de Julia Child, qui, parce qu'elle s'ennuie à la maison pendant que son mari travaille, va se lancer dans la cuisine française et décider d'en faire un livre, qu'il lui faudra des années pour publier ; et celle de Julie qui, parce qu'elle s'ennuie à son travail et à l'impression de n'être bonne à rien, se lance le défi fou de faire, en un an, toutes les recettes de cuisine de son idole, Julia Child. Meryl Streep campe une Julia Child complètement loufoque, survoltée, qui virevolte dans tous les sens. Elle donne de la vie à ce petit film, sans prétention, et qui, sans sa présence, ne serait pas très réussi. Amy Adams, à côté, est bien fade. On accroche plus difficilement à cette histoire, temporellement plus proche de nous, mais les préoccupations de Julie et sa façon de couiner sur son malheur, tout relatif, éloignent ce personnage du spectateur.
Reste de jolis moments de cuisine et de comédie : la cuisson des homards, la découpe des oignons...

En bref, un film que vous pouvez aller voir si vous n'avez vraiment rien d'autre à faire. Gentil, mais sans plus, grâce à Meryl Streep.

6 commentaires :

Marie a dit…

Chouette ! Au moins un film qui ne me fera pas envie... Je n'arrive pas à trouver le temps d'aller au ciné depuis pas mal de temps ! Alors je suis obligée de trier sévèrement mes sélections, et sinon, j'attend les sorties en DVD ! ;-)

petite fleur a dit…

J'ai été déçue précédemment, je n'ai pas eu ma bleuette. Alors j'ai tenté ça. Je ne suis pas convaincue. Je retente ce soir une bleuette normalement. J'aurai peut être plus de succès :-)

Maritournelle a dit…

J'ai été déçue comme toi, pourtant j'avais bien aimé les précédents films de Nora Ephron. Il manque vraiment quelque chose dans celui-ci... Je vais suivre ton blog pour savoir si tu as trouvé ta bleuette (c'est un peu ma quête du moment aussi)

petite fleur a dit…

Merci de ta visite, et je vous tiendrai au courant si je trouve une bleuette qui vaut le coup :-)

Brize a dit…

Quand même, tu n'as pas trouvé qu'elle en faisait trop, Meryl Streep ? On souligne partout sa performance d'actrice mais, pour ma part, j'ai été déçue parce que je trouve qu'elle appuie tellement sa composition du personnage de Julia Child qu'il y perd en crédibilité.

petite fleur a dit…

Un peu par moment c'est vrai, j'ai même eu un peu peur au début que ça ne me lasse. Mais ce qui m'a surtout frappé c'est la paleur d'Amy Adams à côté, inexpressive.