ShareThis

21 mars 2010

American Gods [Neil Gaiman]

L'auteur : Neil Gaiman est un auteur britannique, né en novembre 1960. Il est surtout connu pour ses œuvres fantastiques. Il est notamment à l'origine du dessin animé Coraline dont je vous ai déjà parlé.

L'histoire : À peine sorti de prison, Ombre rencontre Voyageur, un personnage intriguant. Dieu antique, comme le suggèrent les indices énigmatiques qu'il sème à longueur de temps, fou furieux ou bien simple arnaqueur ? En quoi consiste le travail qu'il propose à Ombre ? En acceptant d'entrer à son service, ce dernier plonge au coeur d'un conflit qui le dépasse, opposant héros mythologiques de l'ancien monde et nouvelles idoles profanes de l'Amérique. Mais comment savoir qui tire véritablement les ficelles : ces entités légendaires saxonnes issues de l'aube des temps ou les puissances du consumérisme et de la technologie ? À moins que ce ne soit le mystérieux M. Monde...

Mon avis : Neil Gaiman est un auteur anglais touche à tout et qui développe un imaginaire débordant avec des idées toujours malignes, décalées ainsi qu'un humour et une ironie toujours sous-jacents.
Dans le cas qui nous intéresse, il part du principe que les dieux de nos mythes et mythologies errent parmi nous et qu'ils existent de par nos croyances en eux. En bref, un dieu en qui plus personne ne croit va perdre sa puissance, ses pouvoirs et pourra même disparaître ou se faire tuer. Que sont devenus ces dieux quand tous les migrants les ont importés avec les différentes vagues d'immigration vers le continent américain, et dans notre société actuelle ?
L'idée pourrait faire penser à une BD basique de superhéros mais détrompez-vous, c'est beaucoup plus intéressant et profond qu'un simple combat entre dieux ! C'est dans le canevas de ce conflit divin qu'on suit le personnage principal dénommé Ombre qui va errer dans le midwest profond en compagnie d'un étrange personnage dénommé Voyageur qu'on suppose être un dieu.
Je vous laisse découvrir l'intrigue qui n'est pas forcément la chose la plus remarquable même si elle est agréable. Par contre, on rencontre des personnages tous plus pittoresques et attachants les uns que les autres et qui, chacun, sont inspirés de croyances ou mythes du monde entier qu'on peut reconnaître en cherchant un peu. On visite également des lieux plus ou moins réels des États-Unis et personnellement j'ai terminé en regardant une carte et j'ai réussi à retracer le parcours du héros et ça a beaucoup aiguillonné mon imagination.
Ombre est un personnage qui porte bien son nom parce qu'il subit son existence mais il dégage une forme de calme, de fatalisme ironique et une force tranquille qui en fait un point d'accroche stable tout au long du livre. Quant à Voyageur, quel personnage formidable il ferait dans un film : toujours sur la brèche, jamais très net, jamais là où l'attend, d'humeur changeante, imprévisible, violent, arnaqueur; drôle et à la fois sage et fin stratège et parfois presque sentimental. Et mention spéciale aux représentants des croyances pré-colombiennes comme on dit, ils valent vraiment le détour...
Franchement, tout ça aurait pu donner un livre totalement ridicule mais ça se tient remarquablement bien, les personnages sont vraiment superbes et tout ça est mené de main de maître avec un regard acerbe, cynique et drôle sur notre société.

Je n'en dis pas plus et je vous laisse découvrir ce très très bon livre pour tous ceux qui aiment le fantastique ou plutôt l'imaginaire un peu décalé.

Pour info, Anansi Boys est une forme de suite de American Gods mais je ne l'ai pas encore... Ce sera pour une prochaine fois!

signé Gruikman

le site de l'auteur : http://www.neilgaiman.com/

6 commentaires :

Cachou a dit…

Mon Gaiman préféré avec "Neverwhere"... J'aimerais bien qu'il nous reponde un peu des livres de cette trempe!
"Anansy Boys" partage l'ambiance et la problématique, mais j'avais eu un peu plus de mal au début avec ce livre-là parce que ça démarre sur une situation de quiproquos qui ont l'art de m'agacer (un type voit son frère jumeau - qu'il ne connaissait pas - débarquer et s'emparer de sa vie). Par contre, il y a une "vraie" suite qui a été faite à "American Gods" par Gaiman en nouvelle. Celle-ci a été publiée dans le recueil "Fragile Things". Elle n'apporte pas de compléments d'infos en fait, mais elle replonge dans l'ambiance de ce livre.

Theoma a dit…

Pas encore lu mais ça ne va tarder...

pascal a dit…

Je voulais me plonger dans anansi boys quand je l'aurai récupéré mais j'ai bien aimé celui-là donc je préfère pour le moment garder cette impression et ne pas me jeter tout de suite sur la pseudo-suite... je ne connais pas cette nouvelle, je le note, merci ;)

cess a dit…

Je viens de le terminer. J'ai vraiment passer un bon moment et j'ai envie d eme plonger dans les différentes mythologie évoquée. Je recommande!

Isabelle a dit…

Ce titre me tente déjà depuis un moment. Tu ne fais que renforcer ce sentiment!

yueyin a dit…

mon gailman préféré à ce jour, c'est puissant et subtile je trouve ! j'ai fragile things dans ma pal mais je en l'ai pas encore lu :-)