ShareThis

09 juin 2010

Labyrinthe [Kate Mosse]

L'auteur : Kate Mosse est une romancière anglaise née en octobre 1961.

Labyrinthe a remporté le British Book Award en 2006.

L'histoire : Juillet 1209 : dans la cité de Carcassonne, Alaïs, dix-sept ans, reçoit de son père un manuscrit censé renfermer le secret du Graal. Bien qu'elle n'en comprenne ni les symboles ni les mots, elle sait que son destin est d'en assurer la protection et de préserver le secret du labyrinthe, né dans les sables de l'ancienne Égypte.
Juillet 2005 : lors de fouilles dans des grottes, aux environs de Carcassonne, Alice Tanner trébuche sur deux squelettes et découvre, gravé dans la roche, un langage ancien, qu'elle croit pouvoir déchiffrer.
Elle finit par comprendre, mais trop tard, qu'elle vient de déclencher une succession d'événements terrifiants : désormais, son destin est lié à celui que connurent les Cathares, huit siècles auparavant...

Mon avis : Encore un roman lu dans le cadre du circuit de découverte partagé avec les collègues de travail. L'un d'entre eux a proposé ce titre. Ma moitié l'avait déjà lu, mais il ne me tentait pas. Tant pis, je m'y plonge.
Avec une peur néanmoins : clairement, ce roman surfe sur la vague du Da Vinci, que je n'avais guère apprécié, si ce n'est pour la partie étude de tableau. Tout le reste était bien trop tiré par les cheveux pour moi.
Première critique : que c'est long et lent à se mettre en place ! Que c'est caricatural ! Des personnages qui n'évoluent pas : le père d'Alaïs est bourru, la sœur ainée est méchante, Alaïs est pétrie de bonnes intentions que cela en devient agaçant... Quant au parallèle avec Alice de l'époque actuelle, on comprend vite que ces deux demoiselles doivent être de la même lignée et que la malédiction de l'une semble s'étendre des siècles plus tard sur les épaules de l'autre. À cela, une lenteur qui fait diluer la moindre prise de décision ou action sur une centaine de pages...
L'auteur entrecoupe tout de mini-mystères, de batailles contre des chevaliers, d'histoire d'amour et de tromperie, et surtout, surtout, de termes en langue d'oc (ou supposée telle, je ne m'y connais pas assez) histoire de faire vrai. Sauf que ça fait surtout pompeux...
Alors certes, on apprend quelques petites choses sur les Cathares, et ce roman est prétexte à chercher un peu plus d'informations sur ce sujet. Mais j'ai eu l'impression que l'auteur se contentait du minimum requis pour aborder ce thème, sans approfondir particulièrement les recherches, ne se limitant peut être qu'aux évidences que tout un chacun peut trouver sur Internet.
Ajoutez à cela un roman, que dis-je, un pavé de plus de 800 pages, et qui aurait pu être allégé au moins du quart, et vous comprendrez que, sincèrement, je ne le recommande pas particulièrement, même si ça se lit vite.

Objectif PAL :- 54

15 commentaires :

Ys a dit…

eh ben, long et pompeux, voilà deux adjectifs qui me suffisent pour passer au large, surtout que j'ai d'autres gros bouquins qui m'attendent dans ma PAL.

freude a dit…

Et ben, ça donne pas envie.... J'ai l'ai pourtant dans ma PAl... en vo... Au moins, je travaillerais mon anglais...

zarline a dit…

En effet, ça sonne vraiment comme un "Da Vinci Code" bis et n'étant déjà pas fan de l'original, je vais éviter ce Labyrinthe.

noann a dit…

Je n'ai pas lu ce livre (et pas envie après cette critique bien détaillée), mais j'avais lu Fantômes d'hiver, et globalement les caractéristiques étaient les mêmes. Un peu commercial, des ficelles qui se déroulent. Mais de beaux passages cependant.

Pimpi a dit…

oooooh..... j'avais pourtant beaucoup aimé, moi.... le parallèle entre les deux époques, j'ai bien aimé surtout les passages dans le passé... je sais que beaucoup de personnes n'ont pas aimé, mais voilà, je fais mon coming out, j'ai passé de bons moments avec ce livre. Et tant que je suis dans la confession... j'ai lu le Da Vinci Code avant tout le battage autour du livre et j'avais bien aimé aussi... :)

petite fleur a dit…

@ Ys : tu ne loupes rien.

@ freude : une collègue le lit en anglais, je te dirais son avis, c'est peut être moins pire :-)

@ zarline : oui, je pense qu'on peut s'en passer.

@ noann : connais pas ce titre là, mais comme j'ai pas aimé Labyrinthe, je pense m'abstenir :-)

@ Pimpi : mais tu as le droit d'aimer ce que d'autres n'aiment pas, sinon ce ne serait pas drôle :-) Le Da Vinci, c'est vraiment juste la partie étude de tableau que j'avais pour le coup vraiment adorée, sinon le reste... hum :-)

Alex-Mot-à-Mots a dit…

Ah bon, ce n'est pas la top-model, rires...

petite fleur a dit…

Je crois qu'on y a tous pensé à celle-là... Mais non:-)

gruikman a dit…

Critique plus acerbe! Un bon point pour le livre: son titre correspond au contenu et on n'est pas trompé sur la marchandise. Mais il eut fallu lui donner un titre encore plus évocateur genre "un vraiment très très long labyrinthe". Je propose aussi de créer une nouvelle collection "Que sais-je Da Vinci Code" et d'y ajouter Labyrinthe sous le titre "Les Cathares pour les nuls" ou alors chez "Harlequin Frères Bogdanov" avec un titre genre "la catharsis d'Alaïs maîtresse de la relativité étendue"... "étendue" c'est pour la relativité, pas la position du même nom! Bon allez, c'est pas si pire que ça non plus mais je me souviens de la critique de la Griffe Noire qui disait:"le Da Vinci Code battu sur son terrain"... hummmmm: ils ont dû voir un match de l'équipe de france eux ;)

Marie a dit…

Déjà, je ne suis pas une fan de Dan Brown. Si en plus Kate Mosse tente de faire une pâle copie de Da Vinci code...

petite fleur a dit…

@ Marie : je ne sais pas comment l'expliquer, mais je ne dirais pas que c'est une pâle copie. Clairement, ça surfe sur la même vague, avec du mystère. Mais, dans le style d'écriture, c'est radicalement différent, beaucoup plus lent, en tout cas. à où le Da Vinci était farfelu et distrayant, Labyrinthe fait plus crédible mais pompeux...

Choupynette a dit…

ton commentaire me fait penser à mon impression suite à ma lecture de Le huit, de K. Neville: bof et beaucoup trop long.

petite fleur a dit…

@ Choupynette : une lecture que je ne tenterai pas alors

Nane a dit…

Jamais pu le terminer, revendu illico! Passez votre chemin...

petite fleur a dit…

@ Nane : oui, franchement, il n'y a pas de quoi s'attarder. Mais sinon, ça se lit, tu aurais pu le finir :-)