ShareThis

11 juillet 2011

La liste des sept [Mark Frost]


L’auteur : Mark Frost, né en novembre 1953, est un romancier américain, scénariste et producteur. Il a notamment travaillé sur la série Twin Peaks.

L’histoire : Qui veut la peau d’Arthur Conan Doyle ? En quelques jours son appartement est dévasté par une explosion ectoplasmique, sa voisine est assassinée et lui-même manque de se faire dévorer par une espèce de gargouille gothique !
Voilà qui dépasse l’entendement du brave Claude Leboux, un inspecteur de Scotland Yard peu habitué à combattre les puissances des ténèbres.
Pour Jack Sparks, en revanche, tout ceci est très clair, « élémentaire » même… Mais peut-on faire confiance à un individu qui sort d’un asile d’aliénés, consomme de la cocaïne et affirme recevoir ses ordres de la reine Victoria ?

Mon avis : J’ai un peu de mal sur les récits qui utilisent des personnes réels et qui leur font faire des choses loin de leur personnalité. Du coup, croiser Conan Doyle Jack Sparks, personnage qui doit lui inspirer celui de Sherlock Holmes (alors qu’en fait c’est un de ses professeurs qui lui inspira ce personnage) qui mènent l’enquête, ça me perturbe. Encore plus, lorsqu’ils croisent tous les deux Bram Stoker.
Et puis j’ai mis un bon moment à entrer dans le récit. C’est toujours délicat pour moi le steampunk à ce niveau là. Or ce roman relève clairement de ce genre : période victorienne, lieux sombres, mystères, études de l’humain, contrôle des forces énergétiques… Tous les éléments un peu fantasmagoriques sont gênants pour ma lecture, j’ai du mal à les accepter. Une fois passer cette étape pourtant, ça pourrait être sympa. Mais des longueurs, des difficultés à comprendre où l’auteur emmène le lecteur, une histoire un peu trop confuse… Certes, le spiritisme a longtemps été considéré comme une science et Conan Doyle en était féru. Mais le mélange avec une organisation criminelle visant… à quoi d’ailleurs, je n’ai pas forcément très bien compris, mais ce serait quelque chose comme permettre la réincarnation d’une force du mal ! On croise pléthore de personnages historiques plus ou moins connus : Jack l’Éventreur, Doyle, Stoker, William Gull (un des médecins de la Reine, un temps suspecté d’être Jack l’Éventreur), la reine Victoria…. Pour finir par une aberration totale avec la naissance d’Adolf Hitler !

Un roman fantastique donc, qui pourrait plaire à certains, mais qui m’a laissée au bord du chemin. Et dire que le second est dans ma PAL...

3 commentaires :

Karine:) a dit…

Moi, vois-tu, tu dis steampunk et mes petits yeux s'allument... Je vais voir ce que ça donne, alors!

Petite Fleur a dit…

Tant mieux ! Je serai ravie de lire un autre avis sur ce titre. Je me sais un peu obtuse sur ce concept de personnages réels vivant des histoires qui ne leur correspondent pas.

Euphemia a dit…

Je dirais pas steampunk en ce qui me concerne (il manque le côté inventions scientifiques anachroniques pour moi). Cependant je reste aussi sur ma faim mais pour d'autres raisons. J'ai du mal à voir le côté original comparé à d'autres adaptations de Sherlock
Je te laisse ma critique de ce roman sur mon blog pour que tu vois ce que j'en pense (http://euphemia.ovh/index.php?post/2016/05/17/La-Liste-des-sept-de-Mark-Frost)