ShareThis

25 juillet 2011

Le voleur d'éternité [Alexandra Lapierre]

L'auteur : Alexandra Lapierre est un auteur français. Elle a écrit autant des romans, des nouvelles que des biographies. Elle a été faite Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres en 2005.
Le Voleur d'éternité, la vie aventureuse de William Petty est paru en 2004.

L'histoire : Il s'appelait William Petty. Il a rempli de trésors les plus grands musées du monde. Nul ne se souvient de lui.
Dans les années 1620, à la cour d'Angleterre, un seigneur amateur d'art charge ce fils de paysan d'édifier sa collection. Pendant vingt ans, des temps grecs aux palais vénitiens, en passant par les murailles d'Istanbul, Petty, devenu l'un des meilleurs érudits de son temps, traque les chefs d’œuvre de l'humanité sur tous les rivages de la Méditerranée. Par amour de la beauté, il se fait voyageur, aventurier, poète, chasseur et brigand...
L'histoire l'a oublié. Son destin pourtant est prodigieux.

Mon avis : Alexandra Lapierre s'est faite une spécialité de ces romans historico-biographiques décrivant la vie d'un personnage plus ou moins célèbre. Cependant, contrairement à ce qu'on trouve dans certains romans du genre, elle ne nous sert pas une légère couche d'Histoire sur un épais lit d'intrigues niaises pseudo-mystiques. Certes, ce livre reste un roman car tout n'est pas forcément véridique mais le contexte historique est décrit d'une manière remarquablement précise tout en restant très accessible et avec un souffle épique indéniable. Au -delà de ce William Petty, personnage fantastique oublié, on traverse l'Europe du XVIIe siècle, de l'Angleterre jusqu'à la Turquie, en passant par Venise et les Flandres. On découvre la société et les mœurs de l'époque, la démarche des puissants utilisant les collections de tableaux de maîtres et d'antiquités grecques ou romaines comme des outils de pouvoir. C'est un peu à cause de gens comme William Petty que nous avons le British Museum et le Louvre... D'ailleurs, vous pouvez chercher William Petty sur Internet, vous ne trouverez pas beaucoup d'informations à son sujet (il a des homonymes beaucoup plus célèbres mais pas forcément plus intéressants).
Vous l'aurez compris, le personnage m'a passionné. Je ne sais pas exactement ce qui est vrai ou faux mais quelle vie le révérend Petty a vécue ! Mal né dans les Borders, zone délaissée à la limite de l’Écosse et sujette aux barbaries les plus atroces, ayant vécu des événements effroyables mais suffisamment heureux pour croiser le chemin de personnages clairvoyants ayant détecté son potentiel. Il eut la chance de pouvoir découvrir l'art antique très tôt, d'étudier à Cambridge puis de rencontrer son mécène et maître, Thomas Howard, le comte d'Arundel. Ce dernier, héritier de la famille la plus puissante d'Angleterre, mais catholique dans une Angleterre anglicane, utilisera sa passion de collectionneur comme outil de pouvoir face au Duc de Buckingham, allant jusqu'à dilapider sa fortune et tout perdre. Le comte et sa femme découvrirent à Venise le talent unique du révérend Petty pour obtenir coûte que coûte des œuvres de maîtres. Petty réussit à les convaincre de l'envoyer à Constantinople pour dénicher les antiquités grecques qui commençaient à passionner les puissants Anglais et Français et que les ottomans méprisaient ou pire détruisaient. Soyons clair, Petty n'était pas qu'un insatiable et infatigable chasseur d'antiquités, il était également un personnage capable de se fondre n'importe où, des bas-fonds aux plus hautes sphères, déguisé en caravanier Turc ou en riche négociant Anglais. Il était également plutôt libertin et fréquentait assidûment les bordels et les salles de jeux. Mais c'était surtout un personnage qui passa sa vie à courir avidement après sa liberté, lui qui n'était qu'un serf du seigneur Arundel. Pourtant, le comte ne réussit jamais à le dompter et ne sut jamais vraiment ce que Petty vécut.
Je vous laisserai découvrir le reste par vous-même car Petty fit bien des choses folles, y compris par amour. L'auteur aurait voulu inventer un personnage romanesque qu'elle n'aurait pas fait mieux ! On voit d'ailleurs que le personnage l'a passionnée car elle a pourchassé ses traces pendant des années à travers l'Europe entière.
Voilà, je ne saurais trop vous conseiller de vous plonger dans ce roman d'aventures et d'histoire tout simplement épatant. Prochain Lapierre qui me fait de l’œil : Fanny Stevenson, qui résonnera avec mon autre voyage dans l'univers de son célèbre mari, l'auteur de l'Île au trésor.

4 commentaires :

Kali a dit…

Très alléchant!
J'avais lu "tout l'honneur des hommes" du même auteur, sur le même principe : la biographie romancée d'un personnage de l'histoire, réel mais à la vie incroyable et malheureusement oubliée. Ca m'avait passionnée! Je te le conseille.

Gruikman a dit…

Je vais regarder ça tiens! Mais elle a un talent certain Madame Lapierre et puis elle s'investit dans le sujet, ça se sent! Elle ne fait pas que gratter la surface! J'aime beaucoup les romans historiques mais je déteste quand ils sont superficiels!

alinea a dit…

celui-ci m'interesse beaucoup je note

Nnenetth a dit…

J'adore ton avis, on sent bien à quel point tu as été conquis(e), tout ça m'a donné très envie de découvrir cette auteur !