ShareThis

06 octobre 2011

Une sacrée mamie [Saburo Ishikawa et Yoshichi Shimada]

Les auteurs : Saburo Ishikawa s'occupe du dessin et Yoshichi Shimada est au scénario. Ce dernier est un comédien comique japonais. C’est en racontant son enfance à Takeshi Kitano que celui-ci lui conseille d’en faire un roman. Une sacrée mamie en est la version déclinée en manga.

L’histoire : Akihiro est un jeune garçon turbulent qui vit à Hiroshima avec sa mère et son frère. Il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère qui habite dans la petite ville de Saiga. Tout d’abord triste de quitter sa famille et un peu effrayé de vivre seul avec une vieille femme à la campagne, Akihiro doit néanmoins apprendre à s’adapter et à aimer sa nouvelle existence.

Mon avis : À force de voir, ou plutôt de lire que George était incapable de se retenir de lire Sacrée mamie, j’ai craquée. Autant j’ai pu résister à Chi, que je trouve un peu trop enfantin et régressif au niveau des dessins et de l’histoire, pour les quelques pages que j’ai pu consulter, autant en feuilletant Sacrée mamie je n’ai pas pu. On y retrouve la délicatesse et la tendresse de NonNonBâ, sans le côté fantastique des yôkais. L’histoire est d’ailleurs assez similaire, tenant aux rapports entre un petit garçon et sa grand-mère. Ici, le petit Akihiro, habitué à ce que sa mère cède à ses caprices, est déstabilisé lorsqu’il est envoyé auprès de sa grand-mère pauvre. Il va petit à petit, au travers de scènes de vie et anecdotes qui nous sont contées, réapprendre quelles sont les vraies valeurs. Il se fait de vrais amis, sur qui il sait pouvoir compter ; il apprend à se contenter du strict minimum tout en étant heureux de vivre. Tout n’est pas tendre, à commencer par la séparation d’avec sa mère, assez brutale ou le contexte économique, un peu plus de 10 ans après la Seconde Guerre Mondiale. Pourtant, c’est une vraie leçon de vie qui nous ait donnée. Bien qu’il s’agisse d’une succession de petites scénettes, le duo Mamie – Akihiro est rapidement très attachant par sa joie de vivre et l’émotion qu’il dégage. Le dessin, sans être révolutionnaire, est tout de même de qualité et sert fort bien le propos.

Le tout forme un manga très appréciable et qui compte 11 volumes pour avoir toute la série. Je compte bien m’en faire offrir quelques uns à l’occasion d’anniversaires ou de Noël car cette série est un vrai coup de cœur !

5 commentaires :

Les Livres de George a dit…

ahhh je suis contente que cette Sacrée Mamie t'ait plu !!! je n'ai toujours pas lu le tome 10, et il faut que je vois quand sort le tome 11,mais je vais à la Griffe ce matin (pour cause de Kdo à faire;)) !

bouma a dit…

j'adore aussi cette série !

Acr0 a dit…

Waouh, 11 volumes ? J'ai lu les deux premiers d'affilée... mais comme c'est un copain qui me les a prêtés, il va falloir que je lui séquestre les autres volumes alors ^^
En tout cas, je trouve ce combo très touchant !

Theoma a dit…

ma fille les a tous, elle est fan !

leiloona a dit…

Sur ma liste de livres à emprunter à la BM ! :D
J'aime beaucoup les dessins.