ShareThis

20 juin 2012

Vampire Story 1 : 13 balles dans la peau [David Wellington]

L'auteur : David Wellington est un écrivain américain né en 1971 en Pennsylvanie.

L'histoire : Selon les rapports officiels, tous les vampires sont morts. L'agent fédéral Arkeley s'est débarrassé du dernier dans les années 1980, à l’issue d'un combat qui a failli lui coûter la vie. Pourtant, lorsque Laura Caxton, de la police d'État, appelle des renforts en pleine nuit à la suite d'un contrôle de routine qui a mal tourné, le FBI décide de tirer Arkeley de sa retraite. Il est en effet le seul à savoir qu'un vampire a survécu : une femme, qui croupit dans un asile abandonné. Arkeley la soupçonne de manigancer le retour en force des damnés. Et comme Caxton va vite s'en rendre compte, il ne s'agit pas de créatures d'opérette, mais de véritables machines à tuer. Ces vampires là sont des monstres, des vrais.

Mon avis : Ma moitié a lu les deux premiers tomes de la saga des zombies de cet auteur et, ma foi, sans trouver cela génial, il avait bien aimé. Alors, lorsque Milady et Livraddict ont proposé ce partenariat je me suis dit "pourquoi pas". Ce qui m'a d'autant plus attirée, c'est qu'ici le vampire n'est pas une figure romantique. Loin de là et ça fait du bien. C'est un vrai méchant, sans sentiment, uniquement intéressé par le sang et le respect de la hiérarchie. Il est grand, a des oreilles pointues et est quasi invincible lorsqu'il vient de se nourrir. Il est également secondé par une flopée de demi-morts qui le servent et lui obéissent au doigt et à l’œil, mais sont eux peureux et de consistance beaucoup plus fragile.
Nous sommes ici dans un monde d'horreur pure. Celle-ci s'abat sur Laura Caxton, simple flic de la police routière de Pennsylvanie. Cet état est-il spécifiquement choisi car son nom rappelle la Transylvanie de Dracula ? En tout cas le parallèle s'entend : Malvern, une vampire plusieurs fois centenaire, moisit dans un asile désaffecté depuis plusieurs dizaines d'années. Elle va donc créer sa propre engeance qui devra tout mettre en œuvre pour la remettre en forme. Et elle compte bien, au passage, se venger de l'agent fédéral Arkeley qui est responsable de son enfermement. Pour se faire, elle va se servir de Laura. Qui bien sûr n'est au courant de rien.
Arkeley n'est au final pas très présent, contrairement à ce que pourraient nous faire croire les premières pages. Il n'est là que pour interagir avec Laura et l'initier au monde des vampires. Il n'est pas très sympathique d'ailleurs. Et en cela, c'est un bon faire-valoir de Laura.
Par contre, je n'ai pas eu peur, et c'est peut être ce qui m'a le plus dérangée et empêchée de me sentir réellement impliquée : les scènes d'horreur font assez caricaturales et prêtes plus à sourire qu'à frémir. Je m'attendais à avoir au moins un peu d'angoisse. A être oppressée. Bah non. C'est dommage, parce qu'au final l'histoire est assez bien ficelée et cela aurait facilement pu faire mouche.


3 commentaires :

Frankie a dit…

C'est une série que j'aime beaucoup et j'avais particulièrement aimé ce premier tome qui ne fait pas dans la dentelle ! Je vais d'ailleurs lire le tome 4 la semaine prochaine.

Petite Fleur a dit…

@ Frankie : je comprends qu'on puisse aimer. Mais je m'attendais à un tout petit peu mieux. Il me manque cette petite chose, cette petite étincelle qui me convaincrait complètement.

BlackWolf a dit…

C'est une série que je trouve vraiment sympa pas un chef d’œuvre mais quelque chose de divertissant et de nerveux. Dommage que tu n'aies pas tant accroché que cela.