ShareThis

26 octobre 2012

La crique du Français [Daphné du Maurier]

L'auteur : Daphné du Maurier est une romancière britannique, née en mai 1907 à Londres et morte en avril 1989 en Cornouailles. Ses œuvres sont notamment connues pour les adaptations qu’en fera Alfred Hitchcock. Ce roman a également été publié sous le tire L’aventure vient de la mer.

L'histoire : Fuyant les mondanités londoniennes, Dona St Columb, une jeune lady à la beauté fière et au caractère rebelle, s'est réfugiée au bord de la Manche dans sa résidence de Navron. Là, elle rencontre l'homme qui saura la séduire : un pirate français du nom de Jean-Benoit Aubéry. Mais l'impitoyable Lord Rockingham, qui la poursuit de ses assiduités, n'entend pas céder à un pareil rival. La chasse au Français commence, et avec elle un crescendo d'épisodes dramatiques...

Mon avis : Il est amusant de voir comme ma toute première lecture de Daphné du Maurier a été réellement influencée par Alfred Hitchcock. En effet, je connais surtout l’œuvre de cette auteur via les films du grand maître du suspense. Notamment Rebecca, bien sûr. Or, au début de ma lecture, et notamment au cours de ces premières pages descriptives qui posent l'ambiance de ce bord de mer, je visualisais réellement le paysage, en noir et blanc, balayé doucement par un mouvement de caméra.
Mais, une fois passé le premier chapitre, on comprend que l’époque ne s’y prête pas. Nous sommes au XVIIIe siècle, en Angleterre. Bien qu'il soit question d'une histoire d'amour, pas de mièvrerie ni de regard langoureux. Non. Par contre, l’auteur en profite pour poser de véritables questions sur la position de la femme dans la société de l’époque : mère en puissance, épouse obéissante, Dona s’oublie complètement et se cherche à corps perdu dans des actes qui ne lui ressemblent pas. C’est pourquoi, lasse de sa propre image, elle quitte Londres en toute hâte après un dernier coup d’éclat et va se réfugier à la campagne. Elle y croisera un pirate français qui la révélera petit à petit à elle-même.
Tout le reste du roman sera donc construit sur l’opposition : Lady St Columb de Londres vs Dona de Navron ; mœurs anglaises coincées vs appétit de vivre français ; aristocratie de fait vs piraterie de cœur… Mais que de longueurs ! Il faut attendre plus des 3/4 du roman pour que les choses s’épicent un peu, pour que montent petit à petit la tension et la crainte que ce pirate ne soit attrapé ou que Rockingham ne lise complètement sa faute et sa responsabilité.
Encore une fois, j’ai été confronté à un problème habituel : cette femme se pose trop de questions à mon goût. Elle tergiverse, s’auto-analyse et m’exaspère. Il faut attendre le suspense, et encore c'est un bien grand mot, de la chasse à l'homme pour que le livre prenne un peu d'intérêt et qu'elle se décide à être courageuse et à choisir. Par contre, j'avoue avoir pas mal pensé à Arsène Lupin dans les descriptions du pirate.
Bref, une lecture décevante.

9 commentaires :

leslivresdegeorgesandetmoi a dit…

Je ne connaissais pas du tout ce titre de Du Maurier, mais visiblement ce n'est pas très grave.

Neph a dit…

Je ne connaissais moi non plus pas ce titre mais je reste curieuse quand même, j'avoue un goût particulier pour cet auteur ! Et puis Jean-Benoît, quel sex-appeal !

Alex Mot-à-Mots a dit…

J'ai été déçue par le précédent roman que j'ai lu d'elle, également.

Ori a dit…

Moi j'avais adoré, mais j'étais ado et je bavais sur le pirate!

Petite Fleur a dit…

@ George : j'espère juste que ses autres romans ne sont pas du même genre. Après, j'ai lu beaucoup d'avis positifs sur celui-ci donc... c'est peut être moi :-)

@ Neph :son nom n'est que peu cité, encore heureux ! Je tenterai surement un de ses titres les plus connus pour pouvoir me faire une vraie idée.

@ Alex Mot-à-Mots : c'était lequel ?

@ Ori : Oui bon, ado, on n'a pas encore nos goûts d'adulte on va dire ;-)

Céline a dit…

J'adore Daphnée du Maurier et ... cette crique n'est pas son meilleur. Perso, je l'ai lu avec plaisir, mais il a des côtés "Harlequin" qui le rendent très facilement oubliable.
En revanche, j'adore sa manière d'écrire - quelque soit la qualité de l'histoire qu'elle raconte.

Lilibook a dit…

Je ne connaissais pas non plus ce titre là de Daphné du Maurier. J'ai envie de découvrir ses oeuvres depuis que j'ai lu L'auberge de la Jamaïque.

Loesha a dit…

Je ne connais pas du tout cet auteur... mais bon, j'ai peur de ne pas aimer. Surtout si ses héroïnes sont des "vraies filles" qui se posent beaucoup de trop de questions à la seconde, et pas des bourinnettes ;)

Neph a dit…

Enfin lu et chroniqué ! C'est un Du Maurier différent de mes autres lectures, mais que j'ai encore apprécié. Merci pour l'envoi !