ShareThis

10 avril 2014

Patéma et le monde inversé, de Yasuhiro Yoshiura

Film d'animation japonais de Yasuhiro Yoshiura sorti le 12 mars 2014.

L'histoire : Après une catastrophe écologique, la terre se trouve séparée en 2 mondes inversés ignorant tout l'un de l'autre. Dans le monde souterrain, Patéma, 14 ans, adolescente espiègle et aventurière rêve d'ailleurs.

Sur la terre ferme, Age, lycéen mélancolique, a du mal à s'adapter à son monde totalitaire.

Le hasard va provoquer la rencontre des 2 adolescents en défiant les lois de la gravité.

Mon avis : Depuis le début de l'année 2014, je vais moins souvent au cinéma. La faute à des tarifs réduits auxquels je n'ai plus guère accès du fait d'un nouveau boulot au CE plus limité. Et puis aussi à une programmation qui m'enthousiasme peu. L'opération promotionnelle d'une grande banque m'a permis de gagner deux contremarques pour une place de cinéma à 3.50€. Voilà qui ne se refuse pas. C'est comme ça que je suis allée voir ce film d'animation dont je n'avais quasiment pas entendu parler et qui n'était quasiment plus diffusé, déjà !

En même temps, après l'avoir vu, je me dis que j'aurais peut être mieux fait d'aller voir autre chose. Premier défaut, la musique, bien trop forte et parfois pas du tout adaptée aux séquences. Le générique par contre est bon et bien trouvé. Mais voilà qui est symptomatique de ce film : des éléments vraiment intéressants contrebalancés voire totalement gâchés par de erreurs grossières.

Après la musique, parlons du scénario. Il tient à peu près la route et les thèmes abordés sont vraiment intéressants : propagande, dictature, intolérance, peur, catastrophe provoquée par l'homme, soif de pouvoir... Je dis à peu près parce que beaucoup de choses sont évoquées sans être creusées, juste effleurées. Et c'est bien dommage car c'est là que ce film aurait vraiment pu faire mouche que ce soit en proposant une vraie réflexion sur ces thèmes et en étant plus clair sur le positionnement de certains éléments du récit : qu'est-ce que cette planète sur laquelle arrivent Patéma et Age ? Comment la gravité a-t-elle été inversée ? Comment vivre ensemble avec une différence de gravité si fondamentale ? Qu'est ce que cette lettre trouvée dans le carnet ? En fait, j'ai eu l'impression d'être dans un film pour enfants qui n'ose pas les vraies questions et reste au final très manichéen et simplet. En tant qu'adulte, j'en ressors frustrée par un tas de questions sans réponses.

Au tour du graphisme maintenant, plutôt réussi, que ce soit dans l'esthétique différentielle entre Aïga et le monde souterrain de Patéma, ou dans les personnages, à l'exception du vilain chef méchant qu'on croirait sorti d'un manga de bas étage. La réalisation me questionne davantage. J'entends bien que la bascule permanente de la caméra permet de passer d'un monde à l'autre et de retranscrire le malaise que chaque adolescent ressent tour à tour, au point que le spectateur ne sait dans quel monde il est que par la position des deux héros tête-bêche, sauf pour la scène finale qui perturbera personnages et spectateurs. Ceci dit, le spectateur est parfois à la limite du mal de mer à force de passer brutalement de l'un à l'autre. Et il y a aussi de vraies erreurs de mise en scène, comme des images figées ou un retour sur la même image pendant un laps de temps bien trop long.

Au final, un film d'animation totalement dispensable. Je voulais voir autre chose qu'un Miyazaki et ouvrir mon horizon. Je vais retourner voir du Miyazaki, c'est beaucoup plus intéressant !

2 commentaires :

Ori a dit…

J'ai été moins sévère que toi, j'ai surtout trouvé que le film souffrait de sa longueur extrême!

La chèvre grise a dit…

@ Ori : Pas faux. Mais comme il ne dure pas deux heures, ça passe encore.