ShareThis

12 juillet 2017

L'adoption tome 2 : la Garùa [Zidrou et Arno Monin]

Après le coup de cœur pour le tome 1, c'est avec enthousiasme que je me suis précipitée sur le deuxième tome de ce diptyque proposé par Zidrou au scénario et Arno Monin aux dessins.

L'histoire : Qinaya est repartie. Après l'arrestation de ses parents adoptifs pour enlèvement, elle a regagné son Pérou natal. Après un an et demi de recherches, Gabriel, son « grand-père » de France, se rend à Lima pour la retrouver. Mais le vieux bourru va aller de désillusion en désenchantement, car en 18 mois, la petite a changé, elle a grandi... Et elle a oublié son séjour en France. Elle a oublié son «achachi», son grand-père...

Mon avis : Cette fois, il y a peut être moins d'humour dans ce deuxième volet, mais quelles émotions par contre ! Comment ne pas être touché en plein cœur par le désarroi de cet "achachi" d'adoption qui, bien à son insu, s'est totalement attaché à une petite fille arrivée de son lointain Pérou. On a forcément une boule dans le fond de la gorge quand, au moment des retrouvailles tant attendues, rien ne se passe. L'enfance est oublieuse, du bon comme du moins bon. Zidrou arrive à attirer le lecteur dans une direction inattendue : l'histoire n'est plus celle de la relation entre Qinaya et son grand-père adoptif, mais celle de Gabriel avec ses propres enfants qu'il a si peu vu grandir. Son voyage au Pérou est l'occasion pour lui de faire le point sur ses erreurs et ses regrets qu'il a tu jusque là, de pardonner pour être pardonné.

Planche L'adoption tome 2 : la Garùa, de Zidrou et Monin


On retrouve avec toujours autant de bonheur les magnifiques dessins et couleurs de Monin, qui rendent tant les sensations et la tendresse des personnages. Les détails sont là pour faire écho en nous comme rarement, suscitant tour à tour espoir et tristesse, renoncement et résilience. Encore une fois, ils sont plein de défauts mais tellement humains !

Ça parle avec tendresse et délicatesse de la fragilité des rapports humains. Ça bouleverse le lecteur. Les mots sont justes, font mouche à chaque fois, sans sensiblerie mais avec sensibilité. Une petite merveille.

"On cherche parfois à porter son amour plus loin qu'on ne le devrait."

L'adoption tome 2 : la Garùa, de Zidrou et Monin
Éditions Grand Angle
Mai 2017

4 commentaires :

keisha a dit…

Là, faut agir, vite la bibli!!!!

c'era una volta a dit…

Une bd qui semble ne recueillir que des avis très positifs et qu'il me paraît maintenant essentiel de lire ou d'acquérir ^^

Karine a dit…

Je vais me débrouiller pour enquiller le dyptique! Ca semble génial!

La chèvre grise a dit…

@ Keisha : oui, vite !

@ C'era : tu vas finir par me traiter de vile tentatrice. Mais celle-ci est je trouve vraiment réussi tant le ton évolue vraiment entre le début assez rigolo et la fin plus grave.

@ Karine : oui, lis les deux dans la foulée, pas de risque de lassitude. Et pour ma part j'ai bien relu le 1er juste avant.