ShareThis

19 décembre 2018

L'homme gribouillé [Serge Lehman et Frederik Peeters]

Les auteurs : Troisième album de Frederik Peeters que je découvre après Pilules bleues et L'odeur des garçons affamés avec Loo Hui Phang au scénario. Cette fois, c'est Serge Lehman qui est au récit.

L'histoire : Dans un Paris suffoqué par les pluies diluviennes, une mère et sa fille se lancent sur la piste d'un extraordinaire secret de famille. 

Mon avis : Comme quoi, il est parfois bon de changer d'avis ! Voici un album que j'ai beaucoup vu sur la blogo, avec des avis positifs. Mais il ne me tentait pas. Et puis, en cette fin d'année, la bibliothèque l'a mis en avant et, frustrée de ne pas trouver les albums que j'étais venue chercher (Magasin général de Loisel), je l'ai pris avec moi et commencé rapidement, sans rien en attendre. Et là, paf, j'ai adoré.

En fait, j’ai été captivée immédiatement. Le dessin que je craignais, ce côté crayonné, est addictif et parfaitement adapté. Il pose dès le début une ambiance sombre, oppressante, pluvieuse et hivernale à souhait. L’eau ruisselle et s’infiltre partout. Le coup de génie est peut être dans l’organisation et les plans des cases, qui apportent beaucoup de dynamisme, tout en ménageant le suspense.

Planche de L'homme gribouillé
Les personnages sont attachants, avec une mention spéciale pour Clara qui se révèle bien plus fine que ne peuvent le laisser croire les premières images. Elle est bourrée d’humour et d’audace, une vraie petite fée dans la vie de sa mère qui trimballe, sans trop le savoir, le poids de sa filiation. Le récit mélange quête d’identité, thriller et fantastique, ce dernier aspect étant largement porté par le personnage de Max.

J’ai adoré donc, mais difficile de dire pourquoi. J’ai pu analyser un élément facile : la zone géographique que je commence à connaître puisque c’est la région de la belle-famille. Mais en dehors de ça, je pense que cette histoire flirte avec l’intime de chacun, réveillant les croyances ancestrales. Un vrai conte fantastique comme on aime en découvrir enfant. Ne passez pas à côté !

En lisant quelques articles sur cet album, j'ai appris que les auteurs avaient été largement inspirés par le travail de Charles Freger sur "Wilder Mann".

L'homme gribouillé, de Serge Lehman et Frederik Peeters
Éditions Delcourt
Janvier 2018

4 commentaires :

keisha a dit…

Quelques recherches et hop, je constate qu'il est à la bibli. je crois que Jerôme en a fait un coup de coeur

Autist Reading a dit…

Effectivement, Jérôme en a fait son coup de cœur de l'année.
Cette BD a été pour moi aussi une belle découverte et une lebel surprise.

krol a dit…

J'ai adoré cette BD, cadeau d'une amie qui connait mes goûts littéraires.

La chèvre grise a dit…

Bah voilà, c'est bien ce que je dis, tout le monde l'adore et bizarrement pour autant ça ne me donnait pas envie. Comme quoi des fois, il faut se laisser porter sans trop réfléchir. Sur ce coup là, je ne regrette pas du tout, une belle surprise.