Louvre #22 : Magdalena Bay

Pour ceux qui aiment l'auteur Dan Simmons, ce tableau devrait vous rappeler la couverture française de son livre Terreur. En apprenant que la toile originale était exposée au Louvre, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller voir ce que ça rendait.

Magdalena bay, vue prise de la presqu’île des tombeaux, au nord du Spitzberg ; effet d’aurore boréale - François Biard

Elle représente une aurore boréale dans un paysage polaire. Son vrai nom : Magdalena-Bay, vue prise de la presqu’île des tombeaux, au nord du Spitzberg ; effet d’aurore boréale. Elle a été peinte par François-Auguste Biard, vers 1840. Ce tableau surprend déjà par le sujet et la palette chromatique utilisée : on est loin des paysages italiens, des représentations historiques, des tableaux de nus ou des portraits, des couleurs d'été ou très sombres d'intérieur.

François Biard est un grand voyageur : Italie, Grèce, Brésil... En 1839, il participe à une expédition scientifique en Arctique et à son retour il en tire plusieurs toiles qui rencontrent un grand succès à la fois pour la nouveauté du sujet et par le contraste frappant entre la beauté et la mort. Car au centre de la toile, ce sont des naufragés qui sont piégés par les glaces.

Commentaires

nathalie a dit…
Je ne connaissais pas, à part le tableau qui a été exposé dans l'expo Le modèle noir à Orsay, mais je viens d'aller voir sa notice wikipedia : quelle vie ! Les peintres qui représentaient ce genre de paysage étaient très rares à l'époque, surtout en les ayant vus !
La chèvre grise a dit…
@ Nathalie : c'est toujours passionnant ce genre de découvertes sur le tas.Autant pour l'oeuvre elle-même que pour l'auteur.