ShareThis

31 juillet 2011

Le mystère de Listerdale [Agatha Christie]

Après Un cadavre dans la bibliothèque et La mort n'est pas une fin, La fête du potiron, voici encore une participation au Challenge Agatha Christie de George.

Le mystère de Listerdale est un recueil de douze nouvelles.

L'histoire :

Le mystère de Listerdale : Un noble disparaît de sa maison alors que celle-ci est mise en location. Une énigme bien trouvée.

Philomel Cottage : Une jeune mariée craint que son mari ne veuille la tuer pour toucher l’héritage. Une nouvelle assez originale.

Une jeune fille dans le train : Un jeune homme, chassé par son oncle, tente l’aventure d’espion. Un récit pas très clair.

Une chanson pour six pence : une ancienne partenaire de voyage vient chercher un avocat renommé pour élucider le meurtre de sa tante. Du pur Agatha Christie.

La métamorphose d’Edward Robinson : Edward, jeune homme assez mou, va voir sa vie transformée à la suite de l’achat d’une jolie voiture de courses. Une histoire assez plate.

Accident : L’ancien inspecteur Evans craint que son ami ne soit victime d’une tentative de meurtre. Là encore, du pur Agatha Christie.

Jane cherche une situation : Jane, une jeune femme en difficultés financières, cherche un travail lorsqu'elle tombe sur une annonce pour le moins étonnante. Une histoire aussi pétillante que l'héroïne.

Un dimanche fructueux : Edward et Dorothy partent en promenade et tombent sur un vendeur de fruits en peu bizarre qui leur promet la fortune. De nouveau, une histoire assez plate.

L’aventure de Mr Eastwood : Un auteur en mal d'inspiration est arrêté pour meurtre. Plus original, et assez inattendu.

La boule rouge : Mis à la rue par son oncle, un jeune homme tombe sur une jeune femme qui l'entraîne dans une drôle d'aventure. Un récit un peu tiré par les cheveux.

L’émeraude du Radjah : James Bond, délaissé par son ami, se retrouve pris dans une histoire de vol d'émeraude. Original par le nom du personnage (nous sommes bien avant l'apparition du célèbre espion) et classique pour l'intrigue.

Le chant du cygne : La fameuse cantatrice Paula Nazorkoff accepte de chanter pour un particulier. Mais la soirée ne se déroule pas comme prévu. Une note plus sombre pour terminer ce recueil.

Mon avis : Le problème de nouvelles aussi courtes, c'est qu'on n'a pas forcément le temps de bien s'adapter aux situations, plus ou moins farfelues, et aux personnages. Pour le reste, les histoires sont de qualité assez inégale. Elles laissent une place assez importante à l'humour et ne mettent pas toute en scène un meurtre mais pour le moins une énigme.
Je ne suis pas sûre d'en garder un grand souvenir. D'autres romans d'Agatha Christie sont certainement plus intéressants.


1 commentaires :

alinea a dit…

c'est vrai que les nouvelles trops courtes peuvent parfois decevoir , on aimerais avoir plus de developpement.