Musée de l'Orangerie

 
Le musée de l’Orangerie est un musée de peintures impressionnistes et postimpressionnistes composé de deux pôles.


Pendant 30 ans, de 1985 à sa mort en 1926, Claude Monet a puisé son inspiration dans le "jardin d'eau" de sa propriété de Giverny en Normandie, et son fameux bassin aux nymphéas ou nénuphars blancs. Ce jardin a été construit par le peintre, et est en constante évolution, au fil des heures et des saisons, la lumière pouvant y être totalement différente.



Monet a peint plus de 250 tableaux dont une quarantaine de grands formats. La plupart de ses paysages sont peints sur le motif avec quelques retouches postérieures. La grande taille des panneaux présentés à l'Orangerie empêche bien sûr cette approche. Le peintre peint d'après-nature à la taille de l'ensemble des études de détail de la surface du bassin et de la végétation. Quant la saison ne s'y prête plus, il travaille alors dans un atelier spécialement conçu pour, à partir de ses études et de ses souvenirs.

 

 

Je ne vous cacherai pas que j’y suis surtout allée pour les Nymphéas de Monet. Et là, on trouve un avantage à la pandémie actuelle qui oblige les musées à des précautions sanitaires offrant des conditions exceptionnelles pour les visiteurs. Je n’ose imaginer le monde habituellement dans ces deux salles dédiées aux chefs-d’œuvre du peintre. Faire une visite lors de la première semaine de reprise fut donc un véritable bonheur, rendant possible de prendre tout son temps pour savourer ces tableaux, sans être gêné en permanence par le public.
 



Le deuxième pôle a été remis à neuf récemment pour proposer un bel écrin à la collection constituée par le galeriste et marchand Paul Guillaume, sous les conseils de Guillaume Apollinaire, lui-même ami de Matisse, Picasso et autres artistes du début du XXe siècle. S’expose donc un primitivisme moderne composé de motifs plus stylisés. Des tableaux de Renoir et Cézanne, inspirateurs de ces nouveaux peintres que sont Matisse, Picasso, Derain, Modigliani, le douanier Rousseau, Marie Laurencin, Soutine… largement plus développés au fil des salles. Je vous propose ci-dessous quelques tableaux de Marie Laurencin et du douanier Rousseau.

Danseuses espagnoles, de Marie Laurencin, huile sur toile vers 1920-1921


Portrait de mademoiselle Chanel, de Marie Laurencin, huile sur toile, 1923
 
 
Portrait de madame Paul Guillaume, de Marie Laurencin, huile sur toile, 1924-1928

 
Les pêcheurs à la ligne, du Douanier Rousseau, huile sur toile, 1908-1909

 
Le navire dans la tempête, du Douanier Rousseau, huile sur toile, vers 1899

 
La carriole du père Junier, du Douanier Rousseau, huile sur toile, 1908

 
 
Informations utiles : 

Tous les jours sauf le mardi, de 9h à 18h 
Musée de l'Orangerie
Jardin des Tuileries, Place de la Concorde
75001 Paris 
Tel : 01.44.50.43.00

Tarif : 12,50€
Tarif réduit : 10€

Site du Musée de l'Orangerie ici


Commentaires

Alex Mot-à-Mots a dit…
Merci pour cette aperçu.
La chèvre grise a dit…
@ Alex Mot-à-mots : très bref aperçu. On pourrait passer des heures dans les deux salles des Nymphéas à regarder les détails !
Mypianocanta a dit…
Je garde un excellent souvenir de notre passage à l' Orangerie… le lendemain d'une visite à Giverny (et curieusement il n'y avait pas tant de monde que cela).
Alors merci pour le rappel :)
La chèvre grise a dit…
@MyPi : avec plaisir ! Ce fut une découverte pour moi, pourtant dans la région depuis bien longtemps. Mais ce n'est pas le premier musée auquel on pense en général.